Jump to content
Pascalinou

Ribambelle, l'envers du décor...

Recommended Posts

madamasatourmonte

Par contre je me souviens de ma grande, en CP cette année, qui jouait, dès ses 3 ans, en disant "et soudain, elle disa au dragon, "fuis, et ne reviens pas !". Je la reprenais alors, lui disant qu'il fallait dire "et il dit" et elle me répondait, "mais non, on dit "elle acheta, elle se cacha, elle gagna", alors on dit elle disa ! parce que si on dit "elle dit", c'est pas fini !".

Preuve qu'il y a quand même du passé simple dans beaucoup de livres pour (très petits) enfants !

Je me rappelle encore mon grand (19 ans depuis 8 jours, mon histoire date un peu) qui jouait avec ses Playmobil en racontant l'histoire à haute voix :

"Et le chevalier monta sur le cheval, et il galopa, galopa, galopa, et il voya le château, et il combatta le grand dragon. Le grand dragon cracha du feu, mais le chevalier lui jeta de la poudre magique qui éteigna le feu, et le dragon tomba et moura. Alors, le chevalier délivra la princesse, et elle monta sur un autre cheval, et ils partèrent tous les deux..."

Ca continuait comme ça pendant des heures. Je n'ai pas été regarder dans les livres où était la source, mais je sais que vers 3 ans, mon gamin savait inconsciemment que "pour raconter des histoires de dragon, c'est comme ça qu'il faut parler".

Sapotille, je suis une fan de littérature pour enfants, je peux te conseiller plein de titres !

Vous avez oublié "il prendit" et "il attrapit" cher à mon fiston, 4 ans et demi, Moyenne section.... très attiré aussi par le travail des GS de sa classe (et qui finit par connaitre le son des lettres et cherche a nous ecrire des messages !) :lol:

Ah non chez nous c'est prendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sapotille

ça c'est de la mauvaise fois et tu le sais

Allez, papillon, tu vois bien que toutes ces nénettes ont des arguments imparables ... :bleh:

Il était une fois, un marchand de foie qui s'est dit " ma foi c'est la dernière fois que je vends du foie

dans la ville de Foix

:lol::lol::lol: "

Allez, je suis obligé d'admettre que je me suis trompé, au temps pour moi. Je bats ma coulpe et le rouge de la honte empourpre mon visage.

Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.

J'ai horreur de la bière... et pour les fautes , je suis championne toutes catégories...

Mais moi, j'ai appris avec la globale. :cry:

Et je peux dire que pour la devinette et les "à peu près" je m'y connais... :lol:

Voilà pourquoi je rejoins ceux qui défendent un apprentissage de la lecture du simple vers le complexe... :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
papillon2704

ça c'est de la mauvaise fois et tu le sais

Allez, papillon, tu vois bien que toutes ces nénettes ont des arguments imparables ... :bleh:

Il était une fois, un marchand de foie qui s'est dit " ma foi c'est la dernière fois que je vends du foie

dans la ville de Foix

:lol::lol::lol: "

Allez, je suis obligé d'admettre que je me suis trompé, au temps pour moi. Je bats ma coulpe et le rouge de la honte empourpre mon visage.

Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.

J'ai horreur de la bière... et pour les fautes , je suis championne toutes catégories...

Mais moi, j'ai appris avec la globale. :cry:

Et je peux dire que pour la devinette et les "à peu près" je m'y connais... :lol:

Voilà pourquoi je rejoins ceux qui défendent un apprentissage de la lecture du simple vers le complexe... :smile:

J'ai aussi appris avec la globale...

Et je défends une approche n'allant pas du complexe vers le simple mais du grand vers le petit ainsi que du petit vers le grand, ça n'a rien à voir.

A la tienne!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sapotille

Alors, qu'on n'aille pas nous dire qu'on n'encourage pas la créativité linguistique ! Au moins trois passés simples, rien que pour "prendre" à la 3e pers. sing. !

Bonne nouvelle !!!

Cela prouve que le passé simple n'est pas mort et qu'il s'enrichit grâce aux tout petits ... :bleh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
papillon2704

C'est comment, "du grand vers le petit et du petit vers le grand" ?

Ce n'est pas une question polémique (en la relisant, je réalise qu'elle pourrait passer pour telle), mais une vraie question. Je n'ai pas compris ce que tu voulais dire.

Au fait, que proposes-tu en matière d'apprentissage de la lecture ?

tout simplement de travailler à la fois et conjointement sur les versants ascendants (synthétiques) et decendants (analytiques) en privilégiant les seconds et en alliant toujours la production d'écrits à la lecture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
AllyG

Encore un petit témoinage d’un parent:

Hier je discutais avec une copine anglaise, dont le fils a le même âge que le mien. Ce petit garçon est dans le CP Ribambelle que j’ai voulu éviter pour mon fils (pour la petite histoire: mon fils avait un retard de langage, mais a appris à lire à la maison sans difficulté avec Léo et Léa, suivi par un CP Borel Maisonny + Ratus dans le privé.)

En février de CP, le fils de ma copine récite ses textes de lecture sans les regarder, est capable de lire quelques mots en globale et de dechiffrer (péniblement) que des syllables très simples. Il est bilingue avec un tout petit retard de langage (manque de vocabulaire principalement) mais sinon c’est un petit garçon éveillé, volontaire, sérieux, sans difficulté de comportement ni d’apprentissage.

La maman commence à s’inquiéter …

Cette méthode est vraiment une catastrophe pour les enfants bilingues. :sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
mamimy

Franchement, je pense que c'est bien que des enfants de GS sachent déchiffrer en janvier. :) C'est gagner du temps et pouvoir travailler la lecture compréhension dès la fin du CP et le ce1.

Qu'il est dure au cp de travailler avec des enfants qui ne savent pas tenir un crayon à papier !!!!

Que c'est dure de travailler la lecture quand les élèves ne connaissent pas l'alphabet !!!!! Misère !!!!!!

Que c'est agréable d'entendre les collègues du cyle 3 dire que les élèves sont mauvais en lecture !!!! :) :) J'adore :):devil_2:

J'ai même une collègue adepte du cycle 3 qui s'est retrouvée en MS. Elle fait des choses géniales : écriture des lettres en cursives, lecture de syllabes...

Ecriture en cursive, lecture de syllabes, des choses géniales en MS? Mouais...Il y a plein d'autres choses aussi( et même plus) géniales à faire avec des MS. C'est sûr ils sont en avance , mais ça sert à quoi? Pourquoi vouloir toujours aller plus vite? Si les occasions permettent ponctuellement de travailler des activités de GS ou primaire, je suis d'accord mais de là à systématiser? je suis plus septique.En Ms , les activités graphiques sont nombreuses et on peut apprendre à tenir un crayon, autrement que par l'écriture cursive .

Share this post


Link to post
Share on other sites
charlotte0305

Pour avoir testé la méthode "Tout terrain" je trouve qu'elle donne de bons résultats.

J'ai trouvé l'approche très didactique (syllabique qui n'oublie pas le sens). Là aux vues des résultats, il y a peu d'échec ce qui est appréciable dans école avec 36 nationalités !

Share this post


Link to post
Share on other sites
ninounette

Pour avoir testé la méthode "Tout terrain" je trouve qu'elle donne de bons résultats.

J'ai trouvé l'approche très didactique (syllabique qui n'oublie pas le sens). Là aux vues des résultats, il y a peu d'échec ce qui est appréciable dans école avec 36 nationalités !

Mon fils de CP a "pas à page", une méthode que je ne connaissais pas auparavant. Elle me plait bien, j'aimerais bien l'essayer avec une classe. Il y a à la fois de la lecture compréhension d'extraits de livres, et beaucoup d'étude du code aussi.

J'avais regardé "lecture tout terrain" l'an dernier, et je lui reproche de ne pas étudier toutes les graphies d'un même son en même temps, ce que je trouve dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Macteyss
Le chemin de la démocratie passe par l’autonomie et la liberté de pensée. Un déchiffreur dressé à « décoder », par une méthode – toutes dressent, aucune n’est libératrice –, n’est ni penseur, ni lecteur libre. Il n’est même pas lecteur. Un citoyen, électeur, libre et démocratique, refuse, doit légitimement refuser, le recours à ces méthodes. Car, elles aliènent l’esprit, en éloignant leurs victimes de la pensée active et critique, et, par conséquent, de la participation à la vie de la cité. Elles mettent leurs cerveaux en jachère, pour en faire des consommateurs abonnés au service clientèle, customers, dit-on aujourd’hui, qui s’abstiennent aux élections, dépendants de la télé, de la pub, de l’auto, de mac-do et de coca-cola, antichambres de la dépendance à l’alcool et à la drogue. Il n’est pas nécessaire de vivre sous la dictature pour perdre sa liberté de pensée et son autonomie. Le mode de vie à l’américaine, la société de marché et de consommation, la manipulation de l’opinion et la désintégration de la pensée par la télé sont des formes de tyrannie indolore, fonctionnant avec le consentement du sujet. Elles agissent comme un poison idéologique, attentatoire à l’esprit dont nous parlent les philosophes.
La quintessence de la pédagogie hadeuballe. On dirait un produit d'un générateur automatique. Excellent au trentième degré.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascalinou

Papillon, j'ai lu avec intérêt ton lien. Voici l'apogée du raisonnement (fort long) :

Le chemin de la démocratie passe par l’autonomie et la liberté de pensée. Un déchiffreur dressé à « décoder », par une méthode – toutes dressent, aucune n’est libératrice –, n’est ni penseur, ni lecteur libre. Il n’est même pas lecteur. Un citoyen, électeur, libre et démocratique, refuse, doit légitimement refuser, le recours à ces méthodes. Car, elles aliènent l’esprit, en éloignant leurs victimes de la pensée active et critique, et, par conséquent, de la participation à la vie de la cité. Elles mettent leurs cerveaux en jachère, pour en faire des consommateurs abonnés au service clientèle, customers, dit-on aujourd’hui, qui s’abstiennent aux élections, dépendants de la télé, de la pub, de l’auto, de mac-do et de coca-cola, antichambres de la dépendance à l’alcool et à la drogue. Il n’est pas nécessaire de vivre sous la dictature pour perdre sa liberté de pensée et son autonomie. Le mode de vie à l’américaine, la société de marché et de consommation, la manipulation de l’opinion et la désintégration de la pensée par la télé sont des formes de tyrannie indolore, fonctionnant avec le consentement du sujet. Elles agissent comme un poison idéologique, attentatoire à l’esprit dont nous parlent les philosophes.

Franchement, de qui se moque-t-on ?

Je suis sciée qu'un psychologue scolaire écrive celà! Certainement de la vieille école psychanalytique, et qui n'a jamais du ouvrir un bouquin de neurosciences depuis fort longtemps, ni un bouquin de psycho d'ailleurs!.

Celà me rappelle une anecdote, rapportée dans un bouquin de Dolto je crois: on lui adresse un bébé, parce que, soudainement, le bébé ne veut plus prendre le sein de sa mère. Les explications psychanalytiques vont bon train sur la relation entre bébé et la pauvre maman. Jusqu'à ce qu'il y ait quelqu'un pour interroger la maman, et découvrir qu'en fait, la maman avait, depuis peu, changé de marque de crème qu'elle se passait sur les seins, et la nouvelle crème avait un gout fort amer...

La psy, oui, mais il faut savoir garder les pieds sur terre et être pragmatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
charlotte0305

Pour avoir testé la méthode "Tout terrain" je trouve qu'elle donne de bons résultats.

J'ai trouvé l'approche très didactique (syllabique qui n'oublie pas le sens). Là aux vues des résultats, il y a peu d'échec ce qui est appréciable dans école avec 36 nationalités !

Mon fils de CP a "pas à page", une méthode que je ne connaissais pas auparavant. Elle me plait bien, j'aimerais bien l'essayer avec une classe. Il y a à la fois de la lecture compréhension d'extraits de livres, et beaucoup d'étude du code aussi.

J'avais regardé "lecture tout terrain" l'an dernier, et je lui reproche de ne pas étudier toutes les graphies d'un même son en même temps, ce que je trouve dommage.

Disons que cela permet d'aller du plus simple au plus compliqué, sachant que ceux qui "vont vite" comprennent les digrammes puis trigrammes quasiment seuls, mais je trouve qu'aborder le son O avec toutes ses graphies en même temps c'est assez confusant.

Je me souviens d'une méthode qui faisait cela (il faut que je recherche son nom), en tout cas en mars 1/2 de la classe ne lisait pas et près d'1/4 était en échec. Il leur était impossible de faire le lien entre un son et DES graphèmes. Et en situation d'échec attaquer toutes les graphies du son "in" en même temps bonjour ! Je me souviens d'avoir passer du temps sur "daim" entre autre !

Pour répondre à l'ordre d'apprentissage, je crois que c'est la fréquence d'utilisation du son. Et peut être aussi permettre la différenciation entre les labiales, dentales ... mais il faudrait que je vérifie ...

Quant au texte du psy, je suis effondrée

Moi aussi j'a lu et rêvé du prince Eric (qui il est vrai est limite) et n'est jamais eu de copains blonds ! Il faut croire que cela m'avait soignée :lol : (attention tous les blonds ne sont pas fachos soyons clairs)

Charlotte

Share this post


Link to post
Share on other sites
charlotte0305

Je n'avais pas osé utiliser le néologisme "confusant", et j'avais demandé à mes hommes de me traduire l'anglais "confusing", et ils m'ont dit d'écrire "prête à confusion".

Mon frère s'appelle Eric... je viens de faire le lien à la seconde... et il est brun... et en plus, je crois bien qu'il a appris à lire avec la même méthode de lecture que moi !

Il faudra que je lui demande si lui aussi lisait les aventures du prince Eric...

Excuse moi pour le "confusant" je suis bilingue et du coup parfois je fais des néologismes et comme l'anglais est un « pigrim » ... facilement compréhensible il arrive des "confusant" et autre "futurement" (mots que tout le monde comprend) !

Heu sinon mon chéri n'est pas ton frère :lol: ! On le saurait sinon :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
ninounette

Pour avoir testé la méthode "Tout terrain" je trouve qu'elle donne de bons résultats.

J'ai trouvé l'approche très didactique (syllabique qui n'oublie pas le sens). Là aux vues des résultats, il y a peu d'échec ce qui est appréciable dans école avec 36 nationalités !

Mon fils de CP a "pas à page", une méthode que je ne connaissais pas auparavant. Elle me plait bien, j'aimerais bien l'essayer avec une classe. Il y a à la fois de la lecture compréhension d'extraits de livres, et beaucoup d'étude du code aussi.

J'avais regardé "lecture tout terrain" l'an dernier, et je lui reproche de ne pas étudier toutes les graphies d'un même son en même temps, ce que je trouve dommage.

Disons que cela permet d'aller du plus simple au plus compliqué, sachant que ceux qui "vont vite" comprennent les digrammes puis trigrammes quasiment seuls, mais je trouve qu'aborder le son O avec toutes ses graphies en même temps c'est assez confusant.

Je me souviens d'une méthode qui faisait cela (il faut que je recherche son nom), en tout cas en mars 1/2 de la classe ne lisait pas et près d'1/4 était en échec. Il leur était impossible de faire le lien entre un son et DES graphèmes. Et en situation d'échec attaquer toutes les graphies du son "in" en même temps bonjour ! Je me souviens d'avoir passer du temps sur "daim" entre autre !

Avec mon CP de l'an dernier, je présentais toutes les graphies d'un même son en même temps (excepté pour le son è, pour lequel on a traité le e devant 2 consonnes à part). Du coup, les sons avec beaucoup de graphies (comme o, è, in ...) arrivaient assez tard dans ma progression, mais il est bien évident que bien avant qu'on ait vu le son o, tous mes élèves, même ceux en grande difficulté, savaient lire les syllabes mo, to ... qui apparaissaient d'ailleurs dans mes tableaux de syllabes. Et bien sûr, on restait une semaine complète sur ces sons aux multiples graphies. Et je différenciais, les élèves en grande difficulté ne lisaient que les graphies les plus courantes, du moins dans un premier temps. Dans l'ensemble, ça marchait assez bien ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
charlotte0305

http://dcalin.fr/publications/carle27.html

Autre texte de Laurent Carle

je vais imprimer pour lire plus facilement, et Oui je suis de vieille école et parfois j'ai du mal sur l'écran :sad:

Sinon, je lis le titre "2 sons par semaine" c'est je crois ce que fait la méthode dont je parlais ...

Minounette je suis OK avec ta façon de voir, "Avec mon CP de l'an dernier, je présentais toutes les graphies d'un même son en même temps (excepté pour le son è, pour lequel on a traité le e devant 2 consonnes à part). Du coup, les sons avec beaucoup de graphies (comme o, è, in ...) arrivaient assez tard dans ma progression, mais il est bien évident que bien avant qu'on ait vu le son o, tous mes élèves, même ceux en grande difficulté, savaient lire les syllabes mo, to ... qui apparaissaient d'ailleurs dans mes tableaux de syllabes. Et bien sûr, on restait une semaine complète sur ces sons aux multiples graphies. Et je différenciais, les élèves en grande difficulté ne lisaient que les graphies les plus courantes, du moins dans un premier temps. Dans l'ensemble, ça marchait assez bien ... "

le souci que j'avais était qu'on attaquait des graphies "très" complexes alors que le m+o=mo n'était pas du tout compris par 1/4 de la classe :cry:

mais en février ils avaient "vu" im + mot = contraire du mot (im + possible = contraire de possibble ! ) et là je m'interroge sur les progressions même si elles ont dues être validées par les grands pontes :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
midjie

*** Adan, tu as raison, je n'ai pas vraiment réfléchi... En me relisant je me rends compte que ça sera sûrement mal interprété ..Je ne voulais pas la juger, j'ai juste un peu ras-le-bol.. Et je ne vois pas aller la "dénoncer" à l'IEN non plus... Bref, j'efface, pas envie de créer de polémiques inutiles...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Adan

Autant pour moi :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mogwli

Je viens de lire quelques chroniques de Laurent Carle sur le site indiqué par Papillon et il faut reconnaître au moins un immense mérite à ce monsieur.

Pour tous ceux qui s'intéressent de près à l'apprentissage de la lecture et aux articles de toutes obédiences qui s'y rapportent, qui ont donc si souvent rencontré l'inévitable référence à la natation et au sacro-saint tabouret de Charmeux, qu'il est vivifiant de découvrir d'autres subtiles métaphores, comme celle de la bicyclette par exemple :

http://dcalin.fr/publications/carle26.html

Par ailleurs, si d'aventure des collègues enseignant le français dans le secondaire passent par ici, je leur recommande également chaudement ces chroniques pour illustrer l'étude du texte argumentatif et de l'assertion en particulier. Allons, ne soyons pas égoïstes, je m'en voudrais de ne pas partager avec les amateurs ce joli passage :

"Pour être un maître de lecture efficace, mieux vaut être lecteur soi-même, un lecteur qui aime lire. D’ailleurs, l’un va avec l’autre. Ceux qui aiment lire, lisent vite et facilement, prennent plaisir à aider et accompagner les enfants dans leur conquête de la lecture. Ceux qui n’aiment pas lire, lisent lentement et difficilement, parce qu’ils portent les séquelles de la syllabation enseignée par une « méthode »."

Perso, je suis fan ! Pas vous ? :devil_2:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mogwli

"Pour être un maître de lecture efficace, mieux vaut être lecteur soi-même, un lecteur qui aime lire. D’ailleurs, l’un va avec l’autre. Ceux qui aiment lire, lisent vite et facilement, prennent plaisir à aider et accompagner les enfants dans leur conquête de la lecture. Ceux qui n’aiment pas lire, lisent lentement et difficilement, parce qu’ils portent les séquelles de la syllabation enseignée par une « méthode »."

Ça y est ! J'ai trouvé ! Je sais pourquoi je suis fan de ce monsieur !

C'est parce qu'il me rappelle un petit garçon que j'ai connu... qui n'aimait pas trop la soupe. Et un soir, alors que sa maman lui en servait un bol, il tenta un argument imparable : l'anecdote véridique.

"- Eh bien tu sais, Maman, j'ai un copain, l'autre jour, il a bu de la soupe, et tu sais ce qu'il lui est arrivé ?

- ????????????????????????

- Eh bien mon copain, tout à coup, mon copain... eh bien il est resté là, sans force, là... comme ça...."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascalinou

Ils ne tarissaient pas d'éloges sur ce recueil de contes (c'est un recueil de contes, na, pas un livre de lecture qui les "séquelliserait" à vie, je ne suis pas une inconsciente, moi :angel_not: ) dont les histoires sont juste assez longues, mais pas trop, tellement intéressantes, amusantes et "apprentives" !

Pour un peu, ils auraient démarré tout de suite !

Ben, ça fait le même effet sur moi... Quel est ce recueil magique ?!

J'essaie de me faire un mini-plan de travail pour mon pb pour les vacances de février :blush: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascalinou

Merci Rikki & Akwabon pour les conseils! :wub:

Pour mon ainé, j'avais utilisé du Bonzon (le jardin de Paradis puis toute la suite): il a adoré, à ma grande surprise, car je pensais qu'il trouverait ça trop vieillot (c'étaient mes bouquins de lecture pendant le primaire, et je me suis fait un super plaisir de les relire!!).

Pour pb, le jardin de paradis est encore hors de portée. J'ai trouvé l'oiseau lyre CP/CE1 sur PM. Je vais essayer donc de "l'akwaboniser" un tout petit peu (pas trop quand même, au cas où ça laisse des séquelles!! :D ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascalinou

Bon, si ton petit bout devient un gros beauf américain décervelé, affalé devant sa télé le hamburger à la main, non inscrit sur les listes électorales, et tout juste capable d'articuler quelques borborygmes devant le foot, tu sauras à qui te plaindre : ça sera la faute d'Akwabon qui lui aura transmis le poison de la syllabique ! :bleh: :bleh: :bleh:

Même pas tu vois, parce que « le poison de la syllabique », il m’a été transmis par mes parents et mon instit de CP, et je l’ai déjà instillé chez l’ainé et pb. Donc, je ne pourrai même par dire « c’est la faute à Akwabon ». (De toute façon, c’est bien connu, c’est toujours la faute de la MAMAN… :mad: )

Share this post


Link to post
Share on other sites
tartinette

Rikki, maintenant il ne te reste qu'une seule chose à faire : réussir (et je n'ai aucun doute là-dessus eu égard à l'efficacité des méthodes choisies et à tes compétences d'enseignnate n'en déplaise à ton GI).

L'année d'après (parce que je ne doute plus maintenant que tu feras une autre année ....grâce à moi wink.gif ) tu pourras leur faire un peu plaisir, (allez, je leur fais lire de beaux textes ) n'ayant plus rien à leur prouver, et te faire plaisir en utilisant le nouveau manuel "Je lis, J'écris".

Comme je ne voudrais pas refaire une deuxième fois l'erreur de ne pas donner le lien de ce manuel syllabique et moderne, et avec des textes vraiment ambitieux , le voici pour les parents qui passent par là :

http://www.leslettresbleues.fr/spip.php.

Pour en savoir plus, voir les rubriques "Inauguration Récit" et "leçon par leçon".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascalinou

C'est justement en proposant de faire un "CP SLECC" que je me suis fait allumer... en gros, les filles m'ont dit "Ben, tu fais ce que tu veux dans ta classe, mais pourquoi t'as besoin de faire ça officiellement et de l'annoncer ?"

Hein, oui, pourquoi ?

Ben oui, si tu l'annonces, tous les parents qui connaissent vont vouloir mettre leurs gamins chez toi... :smile:

Et si tu l'annonces à tes collègues, j'ai bien peur que la répartition des élèves, l'année prochaine, soit moins équitable que d'habitude... :cry: (mais, en même temps, c'est ceux qui en ont le plus besoin qui bénéficieront de la méthode :wink: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
tartinette

C'est justement en proposant de faire un "CP SLECC" que je me suis fait allumer... en gros, les filles m'ont dit "Ben, tu fais ce que tu veux dans ta classe, mais pourquoi t'as besoin de faire ça officiellement et de l'annoncer ?"

Hein, oui, pourquoi ?

Ils seront alors obligés de reconnaître que le CP SLECC ...ça ne fabrique pas que des futurs beaufs, décérébrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascalinou

Comme je ne voudrais pas refaire une deuxième fois l'erreur de ne pas donner le lien de ce manuel syllabique et moderne, et avec des textes vraiment ambitieux , le voici pour les parents qui passent par là :

http://www.leslettresbleues.fr/spip.php.

Pour en savoir plus, voir les rubriques "Inauguration Récit" et "leçon par leçon".

Merci pour le lien.

J'ai parcouru, mais franchement, je n'accroche pas vraiment.

La progression en phonème me semble mieux qu'ailleurs, avec les consonnes longues d'abord, et les voisées qui posent problème assez loin, et le "ou" si fréquent arrive rapidement.

En revanche, le livre me fait l'effet de lire un dictionnaire, sans les définitions. Pour les gamins sans problème de vocabulaire, nul doute que ça les booste un maximum. Pour les gamins qui ont un gros déficit, celà ne permet pas de hiérarchiser leurs connaissances. C'est un peu comme, fut un certain temps, on apprenait à lire Shakespeare en anglais, mais on ne savait pas demander son chemin dans une rue en anglais.

Les retours décrits, bien sûr qu'ils sont bons, vu qu'il s'agit d'enseignants qui ont pratiqué un départ global auparavant. Mais pour des gamins en gros déficit de vocabulaire, je penche pour le BM, parce que demander à un gamin d'apprendre le sens de nombreux mots nouveaux (dont certains sont d'occurence franchement rare), en plus d'apprendre à automatiser son déchiffrage, c'est vraiment le charger, par rapport à ceux qui connaissent déjà le sens, et qui n'auront à mobiliser leur système cognitif que pour l'automatisation du déchiffrage. De plus, je trouve qu'il manque de phrases: beaucoup de mots, peu de phrases. c'est dommage.

Le livre est attrayant, mais est-il attrayant pour nous ou pour les enfants ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
tartinette

cry.gif

Comme je ne voudrais pas refaire une deuxième fois l'erreur de ne pas donner le lien de ce manuel syllabique et moderne, et avec des textes vraiment ambitieux , le voici pour les parents qui passent par là :

http://www.leslettre...es.fr/spip.php.

Pour en savoir plus, voir les rubriques "Inauguration Récit" et "leçon par leçon".

Les retours décrits, bien sûr qu'ils sont bons, vu qu'il s'agit d'enseignants qui ont pratiqué un départ global auparavant.

Pas tous : certains avaient déjà une syllabique à ce que j'ai compris.

Maintenant, le vocabulaire est à la fois ce qui m'attire ....et ce qui me fait peur.

Il est évident qu'il faut donner leur chance aux enfants avec déficit en lexique en leur proposant des mots nouveaux, plus recherchés, pour pouvoir construire une compréhension plus claire et une pensée plus précise.

C'est ce qu'on fait quand on fait des albums à part, en complément des méthodes syllabiques qui ,forcément puisqu'elles respectent le principe "on en me propose que des graphèmes appris pour que je puisse déchiffrer sans deviner" restent sur des phrases et du vocabulaire simples au départ (reproche qui leur est d'ailleurs le plus systématiquement fait par les anti-syllabiques). Simple d'ailleurs ne veut pas dire dénué de sens.

"Je lis, j'y écris" n'y échappe pas mais fait très vite l'effort de proposer des textes plus riches dès que le stock de graphèmes connus le permet. Trop riches, trop ambitieux ? Peut-être. Au point de gêner le processus d'apprentissage de la technique de déchiffrage ? Peut-être aussi mais ce n'est pas ce que semblent dire ceux qui expérimentent dans leur classe.

C'est sûr que BM est plus rassurant ...Mais de toutes façons, il faut le compléter par des textes riches lus à l'oral au début par le maître.

Je me demande si on ne peut pas faire le contraire : utiliser Je lis,J'écris et compléter les exercices de décodage de phrases trop peu nombreux (c'est vrai , trop peu de phrases tu as raison)par BM. Mais au moins par rapport à Ribambelle que d'autres utilisent un peu comme ça (et ça marche déjà mieux apparemment que Ribamabelle tout seul, sans BM), il n' y pas l'imposture qui consiste à faire croire aux enfants qu'ils lisent quand ils récitent.

D'un autre côté, plus besoin de chercher des textes ...Et une vraie progression syllabique.

Autre écueil (peut-être ...) de ce nombre de phrases trop réduit : les élèves ne les sauront-ils pas par coeur même si on leur rappelle sans cesse qu'il faut déchiffrer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...