Jump to content
del150409

Burn out

Recommended Posts

fillensucre

j'ai vu mon medecin ce matin ( notamment pour mon rhume), j'en ai touché 2 mots, il confirme le burn out....

il m'a dit comme vous " plus j'attends, plus je vais m'enfoncer, plus ca va etre dur de remonter"

 

Or je suis PES prolongée, j'ai le droit à 37 jours d'absence ( j'en suis deja à une quinzaine car bien malade en novembre, j'ai meme été hospitalisée : bronchite asthmatique surinfectée avec saturation à 63%).

 

J'ai dit que je voulais finir l'année et essayer d'etre titulaire, comme ca, en septembre, je prendrai un mi temps et j'assurerai donc un salaire quand meme en parallele je commence ce mois ci ma formation de sophrologue.

il faut un salaire pour septembre vu aussi que mon homme est en transition (pied foutu et il était chauffeur de bus donc plus possible de conduire un tel vehicule et toute la journée )

 

Mais mon docteur a fait la grimace, je lui ai dit que malgré que je vais au boulot a reculons, que je pleure tous les jours, que je suis epuisée, toutes les semaines de faites sont comme une victoire puisque je me dis " et une de faite, j'ai tenu, dans la souffrance certes, mais j'ai tenu "

 

j'ai pas trop le choix, ce sont les finances qui me tiennent, un peu l'honneur de me dire que " peut etre" je serai titularisée ( c'est pas gagné), je pourrai partir alors la tete haute ( meme si je sais que ca sert a rien vu que je veux me reconvertir) je me sens prise au piege, dans une toile d'araignée....

 

Hier soir, j'ai pleuré dans mon lit en serrant ma fille dans mes bras, sais meme pas pourquoi....

un sentiment de culpabilité de ne pas m'occuper d'elle ( bin oui, quand on part a 7h30 et qu'on rentre à 18h30 et qu'on se couche a 20h et qu'on dort ( enfin s'écroule) à 20h30 ca fait peu de temps, je me rattrape le WE et le mercredi aprem mais ca va trop vite !!!!!)

un sentiment de tristresse aussi ( le temps qui passe et passe trop vite et l'impression de louper des étapes de sa vie),

un sentiment d'inquietude ( si je pars, si je suis pas titularisée, comment on va faire financierement ? )

 

mon cerveau est en bouillie.......

On te sens dans une spirale... ce doit pas être évident pour sûr.

Cependant, il faut relativiser au niveau des horaires... beaucoup de personnes partent tôt le matin, et rentrent parfois vers 20h le soir. Peu de temps pour voir leurs enfants (c'est le cas de beaucoup de mes parents d'élèves).

JE n'ai peut-être pas tout suivi mais travailles-tu loin de chez toi?

 

Tu culpabilises beaucoup par rapport à ta fille, mais tu as fait le choix de travailler, donc c'est le jeu.

Il faut que tu sortes de cette idée fixe de la culpabilisation.

 

Si tu as envie de te reconvertir que tu ne sens pas les choses, il vaut mieux le faire maintenant. Te vois tu 10 ans ou même un an dans ce métier en étant malheureuse? Le débuts sont souvent difficiles mais faire ce boulot pour le salaire n'aide pas à tenir, on ne tient pas le coup comme ça. Je crois que c'est l'envie qui aide à tenir dans les mauvais moments : l'envie d'avoir sa classe à soi, ou un niveau qu'on affectionne le plus, ou une école près de la maison ou autre....

mais si tu n'as plus d'envie par apport au métier de PE, il vaut mieux passer à autre chose. Tu peux par exemple donner des cours particuliers, ou faire des suppléances (dans le privé ils recherchent souvent) et comme ça faire ta reconversion en parallèle, en ayant plus de temps pour ta fille puisque c'est ta priorité.

Je te souhaite bon courage en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
minifred

@ fraise : je ne suis pas passée par les médecins du rectorat (une amie a eu une très mauvaise expérience et son dossier a pris un retard considérable). Je suis simplement passée par mon médecin (psy), qui a fait un certif disant que mon état nécessitait un CLM. J'ai envoyé ce certif et une lettre par voie hiérarchique au rectorat. J'ai reçu la démarche : Il t'envoie auprès d'un expert (ce sont eux qui le nomme). Tu dois prendre contact avec l'expert pour un rdv. L'expert après examen, fait un compte-rendu au comité médical qui statue sur Le CLM  : 3 mois, 6 mois, ...Après c'est reprise ou prolongation en suivant le protocole inverse . Voilà, ce sont des contraintes et des délais administratifs, mais ça vaut le coup pour avoir le plein traitement et la tranquillité de l'esprit.

 

Bon courage fraise :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites
--anonyme--

Merci pour ta réponse ! 

 

Je ne suis pas suivie par un psy (délai énorme ici) mais par ma généraliste que je vois tous les 15 jours pour faire le point et parler. 

DOnc en gros c'est quitte ou double, si l'expert juge qu'on peut reprendre, on ne peut pas rester en CMO ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
minifred

C'est le comité médical qui décide. En général, il suit l'avis de l'expert qui s'il juge qu'on peut reprendre, on reprend. Mais il peut proposer une reprise à mi-temps, un poste adapté, bien qu'il n'en ait pas beaucoup, etc. S'il peut communiquer avec ton médecin traitant, il suivra l'avis de ton médecin traitant. Ce sont  des humains, pas affiliés à l'EN. C'est pour ça que je ne voulais pas passer par la médecine de prévention. (trop mauvaise réputation chez moi).

Il ne faut pas paniquer. Si on n'est pas en état de reprendre, les médecins le voient bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
--anonyme--

C'est le comité médical qui décide. En général, il suit l'avis de l'expert qui s'il juge qu'on peut reprendre, on reprend. Mais il peut proposer une reprise à mi-temps, un poste adapté, bien qu'il n'en ait pas beaucoup, etc. S'il peut communiquer avec ton médecin traitant, il suivra l'avis de ton médecin traitant. Ce sont  des humains, pas affiliés à l'EN. C'est pour ça que je ne voulais pas passer par la médecine de prévention. (trop mauvaise réputation chez moi).

Il ne faut pas paniquer. Si on n'est pas en état de reprendre, les médecins le voient bien.

 

Merci. J'hésite beaucoup à faire la démarche...peur d'être "cataloguée" , d'être jugée...

J'ai encore passé une partie de la nuit à pleurer et le peu que j'ai dormi à cauchemarder du rdv avec mon inspecteur...Y a des jours où ca va, et d'autres où c'est l'enfer...

Je cumule en plus des problèmes respiratoires, mais je ne vois mon pneumologue qu'en mai  :sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
minifred

Oui, je comprends, c'est la maladie qui te fait penser ça. C'est la dépression. Je suis passée par les mêmes étapes. J'avais honte, je ne voulais pas sortir de chez moi, j'avais peur de rencontrer des amis, des connaissances, des parents d'élèves qui me poseraient des questions et je n'aurais pas su quoi répondre. Mais les autres personnes en grande majorité comprennent ton désarroi et ne t'en veulent pas. Celles qui ne te comprennent pas, c'est leur problème. Elle n'y connaissent rien. 

J'avais demandé à mes collègues de ne dire à personne quel était mon problème de santé. Ils ont respecté mon choix. Quand j'ai repris le travail, personne ne m'a rien demandé, à part "ça va mieux?"  Si tu as des problèmes respiratoires en plus, la plupart des personnes (collègues, parents) qui te connaissent un peu mettront ton absence sur ce problème de santé et basta. Ils passeront à autre chose, ils seront plus préoccupés par les problèmes de remplacement.

Fais ce que tu as à faire, démarches diverses pour l'un ou l'autre de tes projets, et guéris.

Des bises de soutien. :hug:

Share this post


Link to post
Share on other sites
--anonyme--

Merci  !

 

En général, je ne dis pas ce que j'ai quand l'entourage sait que je suis en arret. 

J'ai beau être en sorties libres, le jeudi et le vendredi, c'est la nounou qui s'occupe de mes loulous, je me dis que si on me voit à l'école de mes enfants ca va commenter, poser des questions etc...du coup j'évite...

Devant nos meilleurs amis, ceux qui "savent", je fais bonne figure...les jours  où ça va moins bien je reste chez moi...

Peu de parents me connaissent car je suis arrivée sur l'école. J'ai acheté cet aprem une petite carte pour envoyer par contre à une petite élève dont la maman prend souvent de mes nouvelles par mail  :wub:

 

 

 

Edit : je n'ai pas l'impression d'être "malade", ça vous le fait à vous aussi ? Juste je réalise que j'ai besoin de repos, de beaucoup de repos...

Share this post


Link to post
Share on other sites
minifred

Moi non plus je n'ai /n'avais pas non plus l'impression d'être malade, (comme on pourrait avoir une bronchite, une gastro ou plus grave un cancer) mais la dépression est une vraie maladie. Et une méchante. J'étais épuisée, zéro énergie, même pas pour faire les choses basiques du quotidien. Heureusement que mes enfants sont grands et mon mari très présent et aidant... Cela a beaucoup contribué à ma guérison.

On s'en sort, ça prend du temps, on a besoin d'aide, mais on s'en sort.

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Oui, on peut avoir l'impression qu'on pourrait travailler, mais en fait, non. Le médecin ne t'arrête pas longuement pour rien. L'année dernière, quand j'ai repris après les 4 mois d'arrêt, j'étais contente. Et en même temps, je me suis bien rendue compte que ces 4 mois n'étaient ni du luxe ni un caprice. J'ai repris sur un poste près de chez moi, collègues au top, niveau que j'aime beaucoup. Tout pour aller bien donc. Et pourtant, ça a été difficile de retrouver l'énergie, l'envie, le plaisir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
--anonyme--

Je crois que j'ai encore beaucoup de mal avec le jugement des gens qui pensent sans doute que je suis une tire-au-flanc...et qu'étant à mi-temps ils ne comprennent pas mon "ras le bol"...

Je pense que si j'expliquais ce que j'ai vécu; certains comprendraient mais je n'y arrive pas..ou alors en pleurant...

Là physiquement et moralement je me sens incapable d'y retourner, de faire face...première fois que je me sens aussi "faible"....

J'ai des projets pour septembre, je sais que la dispo est la meilleure solution pour moi actuellement  et ca m'aide à tenir.

 

ne pas citer merci 

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Je sais que c'est facile à dire, mais tu n'as pas à te justifier auprès des autres. Tu le fais si tu veux mais certainement pas parce qu'on te sommerait de le faire ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
minifred

Je pense comme PommeD'Api. Pourtant ça m'est difficile aussi comme pour  toi, fraise. Le regard des autres, ce que les autres pensent de moi m'est très important. C'est pour cela que j'ai encore besoin d'aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

Je crois que j'ai encore beaucoup de mal avec le jugement des gens qui pensent sans doute que je suis une tire-au-flanc...et qu'étant à mi-temps ils ne comprennent pas mon "ras le bol"...

Je pense que si j'expliquais ce que j'ai vécu; certains comprendraient mais je n'y arrive pas..ou alors en pleurant...

Là physiquement et moralement je me sens incapable d'y retourner, de faire face...première fois que je me sens aussi "faible"....

J'ai des projets pour septembre, je sais que la dispo est la meilleure solution pour moi actuellement  et ca m'aide à tenir.

 

ne pas citer merci 

 

idem, quand j'ai exprimé mon ras le bol a ma belle famille j'ai :

- ma belle mere ( préparatrice en pharma fraichement retraitée ) : " c'est partout pareil tu sais "

-ma belle- soeur ( esthéticienne ) " tu vas pas te plaindre t'as plein de vacances et c'est pas le peu deboulot que tu ramenes a la maison qui va te tuer ! regarde moi je fais 9h-19h "

- mon beau frere ( steward) : " t'es qu'une feignasse de fonctionnaire "

- une ex copine pe : " mais ce ne sont que des enfants, il faut etre beinveillant" 

 

au passage, ne me parlez plus du mot beinveillance, c'est un mot qui me sort par les oreilles et les trous de nez !!!!!!!! j'en peux plus !!!!!!

 

cette nuit, mon bébé est montée a 39.3 de fievre, elle a chopé mon virus

je suis crevée car elle n'a pas bcp dormi ( comment se reposer le week end, je vais etre fraiche pour ma semaine ) et aussi parce que j'étais contrariée.

j'ai pleuré de culpabilité et de rage, oui de rage car cette semaine j'avais 2 eleves enrhumées ds ma classe..... je leur en veux et j'en veux a leurs parents qui les mettent a l'école malade ( en plus quand t'as un gros rhume tu fais rien de bon niveau boulot tellement t'es mal en point)

une raison de plus qui me fait detester ce metier

 

je veux partir, je ne veux plus y aller, je veux etre dans ma bulle.... oui l'école est devenue pour moi un lieu d'agression dans tous les sens du terme

mais financirement je ne peux pas partir maintenant ( mon mari touche des indemnités secu )

je vais devenir folle ( si c'est pas deja fait !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

je viens de trouver quelque chose

puisque je suis pes issue de la session exceptionnelle ( ancien concours) je suis affectée à temps plein ( pas besoin d'aller à l'espe). or je pouvais bénéficier d'un mi temps !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

quand j'avais téléphoné au gestionnaire en juillet, on m'avait dit que non !!!!!!!!

j'ai envoyé un mail sur i prof pour avoir des explications !!!!

 

merde ca changerait la donne !!!

si seulement je pouvais finir a mi temps, ca me soulagerait bien !!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
moune 97

Comme tu as un bébé, le mi-temps est plus facile à avoir, non ? Au lieu d'attendre la réponse de l'administration, demande vite à un syndicat.

Et puis ça ne coûte rien de faire une lettre et tout un dossier pour demander.

Allez, on est avec toi en pensée.

Bises,

Agnès.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lapuce06

je viens de trouver quelque chose

puisque je suis pes issue de la session exceptionnelle ( ancien concours) je suis affectée à temps plein ( pas besoin d'aller à l'espe). or je pouvais bénéficier d'un mi temps !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

quand j'avais téléphoné au gestionnaire en juillet, on m'avait dit que non !!!!!!!!

j'ai envoyé un mail sur i prof pour avoir des explications !!!!

 

merde ca changerait la donne !!!

si seulement je pouvais finir a mi temps, ca me soulagerait bien !!!!!!!

:clover: alors

Et, comme te le dit moune 97, contacte dès demain un syndicat!

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

bonjour l'ambiance lundi 8h du mat dans la salle des profs !!!!!

wahou la super reflexion sur mon absence de vendredi......!!!!!!

 

Mon mari a appelé l inspection académique qui m'ont dit que je pouvais avoir un mi temps ( et un changement d'affectation), il fallait passer par l'IEN, j'ai telephoné mais madame est tres occupée, la secretaire me rappelera pour fixer un RDV et voir ce qu'on peut faire....

 

allerger le temps, changer d'école, certes ca me ferait le plus grand bien, mais a l'heure actuelle, je suis tellement paumée que je ne sais meme pas si ca va m'aider à remonter la pente tellement je me sens détruite ( eleve, parent, collegue).....

Share this post


Link to post
Share on other sites
bisounours8386

Allez faut qu'on positive !!!! Pauline519 fais comme moi compte les jours : et 1 journée de faite !! Plus que 4 jours et ce sont les vacances (zone B) ouf !!!!

Aujourd'hui j'ai eu des mots gentils de 2 mères d'élèves alors j'ai décidé de n'écouter que ceux-ci et de boucher mes oreilles pour tous les autres c'est beaucoup plus facile a dire qu'à faire je suis bien placée pour le savoir mais je me me répète et j'essaie de le faire.

Je n'ai pas été voir mon médecin malgré que j'ai passe mon weekend a craqué plusieurs fois même samedi soir en plein repas de famille... Mais je me dis que si je m'arrête ils seront trop content et je ne veux pas leur faire ce plaisir !!! Après tout des écoles il y en a d'autres alors s'ils ne sont pas contents ils peuvent aller voir ailleurs je ne les retiens pas ....

Ce soir avant de partir de l'école mail de l'inspection je vais être inspecté la prochaine période !! Tan mieux j'en profiterais pour vider mon sac devant l'ien et lui demander des conseils pour pouvoir faire face a ces parents qui nous poussent a la dépression.

Courage a tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
biscotte45

courage et oui il faut rester positive.

Moi reprise ce matin et ma collègue m'a juste dit bonjour; pas de "ça va mieux", tu te sens prête; et bien ça ne m'a fait ni chaud ni froid, je l'ai ignoré, elle a continué à me dire ses phrases négatives mais je ne l'ai pas écouté ni répondu ! Quand à mes élèves ils étaient contents que je revienne mais c'est dur d'être sévère et dure, ce n'est pas dans mon caractère mais demain faut vraiment que j'arrive à ne rien leur laisser passer !!!!!!! c'est pas gagné mais au moins je n'ai pas pleuré aujourd'hui !

:clover:

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

courage et oui il faut rester positive.

Moi reprise ce matin et ma collègue m'a juste dit bonjour; pas de "ça va mieux", tu te sens prête; et bien ça ne m'a fait ni chaud ni froid, je l'ai ignoré, elle a continué à me dire ses phrases négatives mais je ne l'ai pas écouté ni répondu ! Quand à mes élèves ils étaient contents que je revienne mais c'est dur d'être sévère et dure, ce n'est pas dans mon caractère mais demain faut vraiment que j'arrive à ne rien leur laisser passer !!!!!!! c'est pas gagné mais au moins je n'ai pas pleuré aujourd'hui !

:clover:

BRAVO !!! Quelle force !!!!!!!! j'aimerai etre aussi forte.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
biscotte45

je ne sais pas si je suis forte mais bon je suis bien entourée. 

J'ai aussi lu un livre qui m'a fait réfléchir:ne vous laisses plus faire (10 leçons pour s'affirmer) wayne, Dyer

Il y a en, plein sur ce thème mais c'est plein de choses positives à lire et à faire pour t'aider justement à prendre soin de toi, à prendre du recul.

Après je tiens car il n'y a qu'une semaine avant les vacances, après sur la durée, avec la fatigue, j'espère que ça ira; encore 5 mois à tirer. On parle comme si on était en prison !!! :wacko:

Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

bin ca y est, une collegue ( qui a pete son cable lundi) ne me dit plus bonjour..... ( et fzut voir ces regards, bon ca ca ne date pas d'aujourd'hui)

 

le syndicat m'a laissé un message, pour le mi temps, ca va etre compliqué il aurait fallu en faire la demande de suite apres mon congé maternité.... mais vu que j'ai été tres mal renseignée, le monsieur va continuer de demander

 

alors, j'ai repris la route en mode zombi, je suis rentrée, je me suis jetée sur ma fille, je l'ai serré et j'ai pleuré, pleuré, pleuré....

 

j'ai contacté un ami qui tire les cartes, il voit des changements et me dit que les decisions prochaines ne viendront pas réellement de moi ( par la force des choses")

je finis les 2 jours dans la douleur, je fais mes 2 semaines de vacances ( mais faut que je prepare ma p4) et je prendrai alors mon arret de travail si au moment de la rentrée " je ne le sens pas".

ce sera peut etre ca " par la force des choses" car si je depasse les 36 jours d'absence autorisés pour les stagiares je ne sais pas ce qui va arriver :

 soit je serai prolongée pour la 2eme fois ( car cette année je le suis deja suite a ma grossesse)

soit je suis virée ( et dans ce cas, j'aurai peut etre du chomage le temps de faire ma formation)

 

une chose est sure, je partirai.... quand, comment ????

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

Voilà

je me suis levée ce matin, meme avant la sonnerie du reveil.... avec l'intention d'aller a l'école.

Et puis....

 

Je me suis assise et ...

Tetanie, pleurs, haut de coeur, brulure d'estomac, collique, tremblements......

 

incapable de me lever, jambes coupée. je regarde mon mari et je lui dis entre deux sanglots " je peux pas".

envoie d'un SMS a mon dirlo pour le prevenir de mon absence

j'attends l'ouverture du cabinet médical pour prendre un RDV

 

j'etais sur que je tiendrais au moins jusqu'aux vacances, il reste 2 jours bon sang.... mon cerveau et mon corps ne repondent plus, j'ai le visage figé, le regard dans le vide, mon chocolat chaud fait avec amour par mon homme m'attend mais je suis incapable de le boire, ma fille qui rigole et joue et moi je la regarde à peine.....

 

Trop c'est trop, je ne suis plus qu'un fantome... Faut que ca s'arrete.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just_Summer

Il était temps en effet d'aller voir le médecin à te lire Pauline.

Prends le temps qu'il faut, c'est nécessaire :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

je sais pas du coup, vu que je vais depasser les 36 jours d'absences autorisés pour un PES, si je vais de nouveau etre prolongée pour la prochane rentrée ou si je vais etre licenciée pour insuffisance professionnelle....

mais aujourd'hui, limite je m'en fous....

 

si on me licencie je m'en fous, j'aurai du chomage le temps de me reconvertir et ca me va...

si on me prolonge encore, c'est mi temps ou rien !!!!!! ( parce que maintenant j'ai confirmation qu'un pes a bien le doit a un mi temps !!!! et dire que je me suis fait arnaquer pour cette année !!!! j'en serai peut etre pas là ! )

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Là, tu as surtout besoin de te reconstruire, Pauline.

 

Si tu as besoin, si tu as envie de te battre avec l'administration, fais le.

Si tu as juste envie de laisser l'EN loin derrière, fais le aussi.

L'important, là, tout de suite, c'est de penser à toi, à ce qu'il y a de mieux pour toi.

 

Y a-t-il des choses qui te plaisent dans ce métier ? Des choses auxquelles te raccrocher en attendant des jours meilleurs ?

 

Courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

Là, tu as surtout besoin de te reconstruire, Pauline.

 

Si tu as besoin, si tu as envie de te battre avec l'administration, fais le.

Si tu as juste envie de laisser l'EN loin derrière, fais le aussi.

L'important, là, tout de suite, c'est de penser à toi, à ce qu'il y a de mieux pour toi.

 

Y a-t-il des choses qui te plaisent dans ce métier ? Des choses auxquelles te raccrocher en attendant des jours meilleurs ?

 

Courage.

des choses qui me plaisent dans le metier ? il y a 2 ans, j'aurai dit : transmettre le savoir, me sentir utile, me dire que j'ai contribué aux connaissances de mes eleves, qu'on a construit quelque chose ensemble

depuis l'année derniere ( ou j'ai été victime de diffamation) je dirai : plus rien

j'avais esperé que cette année ( autre école, autres eleves, autres parents) ca irait mieux mais pas du tout

j'ai la sensation de bosser pour rien, de me decarcasser alors que je n'ai pas les resultats escomptés, qu'on me complique la tache, qu'on me rabaisse et me fait douter de moi dans ma globalité. je ne sais plus ce que je vaux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
lapuce06

pauline, ton médecin a-t-il pu t'arrêter?

Prends soin de toi, surtout! :hug:

Share this post


Link to post
Share on other sites
pauline519

j'ai RDV seulement aujourd'hui à 18h....

il l'avait déja decelé la derniere fois et voulait m'arreter, c'est moi qui n'aie pas voulu, pensant que je saurai finir la semaine.

Donc je pense que je n'aurai pas de " difficulté" pour etre arretée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
--anonyme--

 

 

si on me licencie je m'en fous, j'aurai du chomage le temps de me reconvertir et ca me va...

si on me prolonge encore, c'est mi temps ou rien !!!!!! ( parce que maintenant j'ai confirmation qu'un pes a bien le doit a un mi temps !!!! et dire que je me suis fait arnaquer pour cette année !!!! j'en serai peut etre pas là ! )

 

Je n'ai pas tout lu, mais je te confirme pour le mi-temps. 

Dans mon école il y a une PES prolongée à cause d'un congé maternité et elle n'est qu'à mi-temps sur l'école, et le reste du temps pas à l'ESPE. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...