Jump to content
Cloé Belaparte

De la vraie littérature dès le CP

Recommended Posts

Mel(yMélo)

Quel mépris de la littérature de jeunesse ! "un truc mal écrit de type Pennac"

C'est sûr, Balzac en CM2, ça va leur plaire... au lycée ça me gonflait alors...

Je dois être drôlement attardée moi, parce que Pennac je l'adore encore à 26 ans avec une mention spéciale pour "La fée Carabine" et "Comme un roman".

Cloé serait-elle (ou il après tout) un troll ?

En tout cas, elle ne revient pas beaucoup par ici .....

Les questions que l'on pose restent sans réponse !

on peut aussi imaginer que n'importe qui de non troll aurait pas trop envie de continuer à se prendre telle volée de bois vert ... ;)

(je me mets dans le bois vert)

Share this post


Link to post
Share on other sites
chatnoir

C'est une personne qui cherche juste à créer la polémique, qui lance un sujet et ne revient plus.

Je pense qu'elle cherche avant tout à se faire de la pub. L'intention est mercantile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
astro52

Je ne dis pas que l'école actuelle est absolument fermée niveau littérature, je dis qu'elle peut faire encore mieux. Et oui, 1 page de Balzac vaut 300000 Pennac, cela peut être démontré: complexité et qualité de la structure des phrases, richesse et correction du vocabulaire...

Et puis un marquis de Sade vaut 300000 Balzac, soit 9 x 10^10 Pennac, et tu peux aussi le démontrer à partir de la complexité de la structure des phrases, pas écrites par un "nègre", et qui sont des premiers jets, ce que les autres auteurs classiques étaient loin de pouvoir faire sans maintes brouillons.

Le "mieux" en pédagogie se construit en intégrant une multitude de facteurs, pas dans une fuite en avant vers un toujours plus qui finira souvent moins adapté aux objectifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
mra

Ah nan pas le marquis de Sade, il vomissait dans la bouche des pucelles, c'est gore! :chris:

Share this post


Link to post
Share on other sites
mra

Enfin c'était un goret.

Tout dépend du point de vue.

En parlant de point de vue, je ne pense pas que l'intention soit mercantile, je ne le sens pas comme ça...

Sinon les mecs j'ai bien rigolé avec Martine: vous croyez que c'est elle qui ramenait le Marquis chez lui? Je me rappelle pas d'une Martine chez Justine...

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia

Je ne dis pas que l'école actuelle est absolument fermée niveau littérature, je dis qu'elle peut faire encore mieux. Et oui, 1 page de Balzac vaut 300000 Pennac, cela peut être démontré: complexité et qualité de la structure des phrases, richesse et correction du vocabulaire...

Vécu personnel (argument faible, mais si tu l'utilises, alors j'ai le droit aussi!)

J'étais bonne élève, j'ai appris à lire au CP avec une année d'avance, j'ai dévoré de la grande littérature pendant toute ma scolarité primaire... ah non zut, je recommence : j'ai dévoré le club des 5, le clan des 7, alice détective, etc... pendant toute ma scolarité primaire, avec un gros plaisir de lire (au grand désespoir de mes parents qui devaient me forcer à sortir!). Au collège, (4e ou 3e), j'ai eu une prof de français avec qui tu t'entendrais bien : Balzac, Camus, Goethe... J'ai été dégoutée de la lecture pendant un moment : c'était difficile, long, pénible, incompréhensible... Malgré sa passion, elle n'a jamais réussi à nous intéresser tout simplement parce qu'on n'était pas assez mûrs!

J'ai retrouvé ces oeuvres 2 ou 3 ans plus tard au lycée, et j'ai pris beaucoup de plaisir à les lire et à les étudier, et j'ai pu commencer à lire d'autres oeuvres plus classiques avec plaisir.

Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs : d'abord le plaisir de lire, ensuite les oeuvres plus résistantes (auxquelles on peut accéder car on a acquis une fluidité et des réflexes de lecture grâce aux lectures plaisir!)

Share this post


Link to post
Share on other sites
montagny

Le point de vue de Cloé Belaparte me rappelle les cours d'histoire des méthodologies du FLE ; en des temps très anciens, pour apprendre la français rien ne valait La Littérature des Grands Auteurs : La Littérature comme base et comme horizon.

Bref, tout ça pour dire que la Littérature n'a pas toujours réussi son coup.

Cette envie de régression méthodologique pour palier un soi disant manque de culture m'apparaît comme un raccourci intellectuel fâcheux. En tant que pédagogues, que ce soit pour n'importe quel apprentissage, nous avons tellement d'outils, de supports, de théories, qu'il serait vraiment dommage de n'en utiliser qu'une seule eu égard à la diversité de la population scolaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
mra

Mais Montagny, cela ne répond pas à ma question!

Share this post


Link to post
Share on other sites
montagny

parody_martine_55492bb4cac47.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
mra

J'hésite entre "coquine" et "cautionneuse d'actes délictueux". Enfin bon j'ai ma réponse! :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...