Jump to content

Actes de violence à Ajaccio


prof désécol

Recommended Posts

http://www.midilibre.fr/2015/12/27/ajaccio-le-temoignage-choc-d-un-pompier-agresse-aux-jardins-de-l-empereur,1262591.php

Ajaccio : le témoignage choc d'un pompier agressé aux Jardins de l'Empereur

Nous avons été pris dans un véritable guet-apens par une vingtaine de personnes armées de barre de fer, de battes de baseball, cagoulés. Ils ont essayé de nous porter des coups, d'ouvrir le camion, ils ont réussi à briser les vitres."

"On a vraiment frôlé la catastrophe, il aurait pu y avoir des morts", a rapporté samedi sur iTELE l'un des deux pompiers blessés dans un guet-apens tendu dans la nuit de jeudi à vendredi dans une cité d'Ajaccio. Selon le témoignage de ce pompier, l'agression s'est déroulée en deux temps, les secours dépêchés sur un incendie dans le quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio sont d'abord tombés sur cinquante à soixante individus qui se trouvaient autour d'un feu et leur ont lancé des projectiles : pierres, parpaings, barre de fer.

Puis, alors qu'ils rebroussaient chemin, ils ont à nouveau été pris à partie par un petit groupe : "Nous avons été pris dans un véritable guet-apens par une vingtaine de personnes armées de barre de fer, de battes de baseball, cagoulés. Ils ont essayé de nous porter des coups, d'ouvrir le camion, ils ont réussi à briser les vitres", a relaté le pompier. "Ce qui s'est passé dans la nuit du 24 décembre, ça (n') a jamais était comme ça", a-t-il ajouté.

Samedi après-midi, une centaine de manifestants se sont rendus dans le quartier, scandant "on est toujours là", au lendemain du saccage d'une salle de prière musulmane en marge d'une première manifestation en représailles à l'agression des deux pompiers puis d'un policier.

http://www.corsematin.com/article/ajaccio/agression-des-pompiers-sales-corses-cassez-vous.1940887.html


Agression des pompiers : "Sales Corses, cassez-vous"

Afin de clarifier la situation, des proches des secouristes relatent ce qui a été dit le soir des faits dans le quartier de l'Empereur à Ajaccio.

Lorsqu'ils ont essayé de monter dans le camion, les agresseurs auraient lancé selon la même source : "Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n'êtes pas chez vous ici!". Les "nous sommes chez nous", criés en chœur dans le quartier vendredi soir par les manifestants trouvent alors une autre résonance.

Si l'agression des deux pompiers la nuit du 25 décembre a déclenché une vive réaction des Ajacciens, ce sont aussi les propos qui auraient été tenus par les agresseurs, et connus de nombreux participants, qui auraient donc mis le feu aux poudres.

http://www.ledauphine.com/societe/2015/12/26/a-ajaccio-pompiers-et-pyromanes

À Ajaccio, pompiers et pyromanes…

[...]

Faute d’en savoir davantage, puisque l’enquête judiciaire commence à peine, les braillards prennent un raccourci. Ils vont saccager la modeste mosquée du coin, fracturant au passage le nez d’un policier qui voulait les raisonner. Rien n’indique pourtant que cette salle de prières ait jamais abrité les délinquants recherchés. Tout laisse à penser, au contraire, que ceux-ci s’activent dans des lieux moins spirituels. Tant pis, brûler un Coran, par les temps qui courent, apporte un tel réconfort. Un vieux dialogue d’Audiard résume le phénomène : « Je ne dis pas que c’est pas injuste, je dis que ça soulage ! ».

Joyeux Noël...

Link to comment
Share on other sites

Et ? ...

Ben....le Corse est assez chatouilleux, quoi.

1512270311016740.gif

Cliché, les temps ont changé. Tu peux parler à ma sœur, en ma présence, si tu t'abstiens de sourire :fear:

Link to comment
Share on other sites

Cliché, les temps ont changé. Tu peux parler à ma sœur, en ma présence, si tu t'abstiens de sourire :fear:

151227094647242690.jpg

Link to comment
Share on other sites

Et ? ...

Ben....le Corse est assez chatouilleux, quoi.

1512270311016740.gif

Donc pour toi les 300 fachos tentés par les ratonnades sont représentatifs du peuple corse dans son ensemble ???

Non mais tu les as entendu parler les mecs : " on va faire le Bataclan à l'envers " , " c'est une banlieue on veut pas de banlieues chez nous " (sic), " y'a 65% de musulmans dans les prisons alors les arabes dehors " ... L'intérêt c'est qu'on voit la tronche des mecs qui lâchent leurs gros commentaires dégueulasses sur le web à tout propos ...

Link to comment
Share on other sites

Donc pour toi les 300 fachos tentés par les ratonnades sont représentatifs du peuple corse dans son ensemble ???

Non mais tu les as entendu parler les mecs : " on va faire le Bataclan à l'envers " , " c'est une banlieue on veut pas de banlieues chez nous " (sic), " y'a 65% de musulmans dans les prisons alors les arabes dehors " ... L'intérêt c'est qu'on voit la tronche des mecs qui lâchent leurs gros commentaires dégueulasses sur le web à tout propos ...

Je tentais un peu d'humour avec le petit dessin mais bon, si tu veux lancer la polémique, allons-y.

Quand des pompiers (dont la devise je le rappelle est "sauver ou périr"), sont attirés dans un guet-apens, la nuit de Noël (qui plus est, quoi...), aux cris de "Sales corses, barrez-vous, ici on est chez nous!" (rapporté par l'AFP, organisme facho-LHLPSDNH-islamophobe, c'est bien connu), je conçois qu'un léger agacement puisse éclore au sein d'une population qui avait vu la veille une école dégradée et subit déjà en permanence les "incivilités" (que ce joli mots réducteur est mignon et minorant), d'une bande de jeunes désœuvrés , provocateurs et dealers dont les parents n'assurent ni l'éducation ni la surveillance.

Les propos évoquant le Bataclan, les banlieues ou les prisons sont bien entendu très "forts", mais une manifestation est plus souvent marquée par des slogans, phrases-choc, que par des analyses de 100 pages. C'est la soupape de la cocotte minute. Quand la pression est trop forte, ça siffle. Mais "qui" a mis la pression? Les pompiers ? Les Corses?

Link to comment
Share on other sites

J'avais aussi compris que c'était de l'humour.

Par contre, je n'ai pas compris où voulait en venir la personne qui a ouvert le sujet.

Un débat ou bien pensait-il que l'opinion des lecteurs était évidente et une ?

Link to comment
Share on other sites

J'avais aussi compris que c'était de l'humour.

Par contre, je n'ai pas compris où voulait en venir la personne qui a ouvert le sujet.

Un débat ou bien pensait-il que l'opinion des lecteurs était évidente et une ?

Il n'est pas rare d'être secoué par une situation violente et d'éprouver le besoin d'ouvrir une discussion dessus, parfois pour polémiquer, d'autres fois pour condamner mais le plus souvent je pense, pour se sortir ça de la tête et des tripes en le mettant en mots.

Ensuite bon, le sujet une fois ouvert, il vit sa vie au gré des interventions qu'il suscite.

Link to comment
Share on other sites

Oui, mais l'instigateur peut réintervenir.

Ou pas. C'est sa liberté. Peut-être voulait-il juste susciter des réactions afin d'y voir lui-même plus clair dans cette violence. Peut-être ne voulait-il tout simplement pas rester seul face à l'événement en le partageant.

L'intention n'est pas forcément ce qui importe mais bien davantage la véracité des faits évoqués qui seule permet la réflexion, voire l'échange et le dialogue.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...