Jump to content

L'école des candidats... à la présidentielle 2022


chableu

Recommended Posts

L'inclusion n'est plus seulement une histoire d'organisation du système scolaire, c'est devenu une obligation idéologique portée par la pensée woke.

Ceux qui n'adhèrent pas se voient vilipendés, exclus, taxés de fascistes. Il suffit qu'un candidat à l'élection présidentielle se penche sur le problème et l'amalgame est vite fait entre les deux types d'inclusion. Le monde politique, médiatique, réagit comme un seul homme sans réfléchir plus avant. Remettre en cause les bienfaits de l'inclusion (fût-elle scolaire)c'est prôner l'exclusion, les heures les plus sombres de notre histoire, Zemmour veut manger les petits nenfants c'est un monstre, surtout ne changeons rien, ne réfléchissons pas, si l'inclusion pose des problèmes c'est parce qu'il n'y a pas assez d'inclusion, toussa-toussa. Je fatigue de ces politiques qui promettent le changement pour ne surtout rien changer.

Link to comment
Share on other sites

N'importe quoi. L'inclusion ce sont des inspirations des années 60-70 qui se traduisent par une première convention internationale en 1994. C'est quoi le rapport avec le woke ??? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, ronin a dit :

N'importe quoi. L'inclusion ce sont des inspirations des années 60-70 qui se traduisent par une première convention internationale en 1994. C'est quoi le rapport avec le woke ??? 

Le mot, juste le mot. J'ai dû mal m'exprimer si tu penses que je vois un rapport entre l'inclusion scolaire et le wokisme. Je dis juste que ce mot "inclusion" est devenu une exigence absolue de cette pensée, sur d'autres thèmes bien sûr. Et de nos jours porter un regard critique sur ce mot est devenu une marque d'infamie. Pourquoi crois-tu que subitement les politiques et les médias se mettent à trembler ? Pas à cause d'une possible remise en question de l'organisation de l'inclusion scolaire non, juste à cause de la portée politique actuelle du mot.

Link to comment
Share on other sites

Dans le même style, si on souhaite renforcer la maîtrise de la langue française on se fait traiter de raciste, d'anti-je-ne-sais-quoi qui exclut tous ceux dont ce n'est pas la langue maternelle ou parlée au foyer. Du coup il ne faut plus s'étonner de la baisse de niveau générale. Demander un effort c'est stigmatiser ceux qui ne veulent pas en faire, quoi. on a fini (pas les profs hein !) par penser qu'il était plus politiquement correct d'abaisser le niveau de tout le monde que de porter les élèves à l'excellence, ce qui en laisse forcément à la traîne.

Link to comment
Share on other sites

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/10/20102021Article637703154620503916.aspx?fbclid=IwAR1Kli2LZFxuiI6jHJa3DuomPetd9R36Z8m5FITDLeOJYgCxM7LcDLvYx0U

Extrait :

Citation

Pour l'Ecole, la principale réforme est la création de charters schools, c'est à dire d'écoles privées financées par l'Etat où le chef d'établissement a toute autorité pour le recrutement et la rémunération des enseignants. En Angleterre, où ces charters schools existent depuis les années Blair , elles n'ont pa sfait leur preuves. Elles ont permis à de grands groupes internationaux de mettre la main sur une partie de l'offre scolaire.

Le reste n'est pas mieux, ça sent la naphtaline.

  • Confus 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Nînien a dit :

Autrement concernant le programme de Melenchon, je ne peux qu'être en désaccord avec son point concernant la formation. 

Elle ne fera pas de nous des éducateurs spécialisés. Ce n'est pas notre métier, et nous ne devons pas le devenir. Notamment à salaire constant. Ou alors, il faudra être au clair dès le départ sur ce qu'implique l'après formation sur nos tâches. 

Formons déjà les enseignants à enseigner ! 

On est rarement d'accord à 100% avec un programme. Moi par exemple c'est le vote à 16 ans qui me chagrine. En même temps je me dis qu'après tout on a bien le droit de travailler à 16 ans donc pourquoi pas, même si je reste dubitative sur ce point.

Link to comment
Share on other sites

Bon j'ai consulté le programme d'Hidalgo et de Mélenchon sur l'école. 

Pour la première, ce fut rapide, deux pages sur 44.

Pour le second, c'est un livret thématique à part entière de 20 pages ! Il faut que je le relise pour tout assimiler. 

Link to comment
Share on other sites

C'est surtout que les Insoumis bossent sur le programme depuis des mois et qu'il est chiffré, expliqué et détaillé. Quand d'autres n'ont que de vagues propositions.

Ne parlons pas de Taubira qui débarque comme une fleur alors qu'on l'a pas entendue depuis 5 ans contre la politique de ce gouvernement et qui va se faire plébisciter par une primaire de 130 000 votants seulement, taillée pour elle sur mesure. Elle n'a pas de programme à 3 mois des élections et surtout elle n'est pas et n'a jamais été de gauche.

  • J'adhère 5
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Torque a dit :

Dans le même style, si on souhaite renforcer la maîtrise de la langue française on se fait traiter de raciste,

Tu n'exagères pas un peu, franchement ??? 😄

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Torque a dit :

 Remettre en cause les bienfaits de l'inclusion (fût-elle scolaire)c'est prôner l'exclusion, les heures les plus sombres de notre histoire,

Arrête ton char : les problèmes ils / elles les connaissent, mais l'occasion était trop belle de "se faire" un concurrent... C'est déloyal et immonde de surfer sur un tel sujet à des fins électoralistes, mais ils ont eu raison, ça a marché !

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...