Jump to content

L'école des candidats... à la présidentielle 2022


chableu

Recommended Posts

il y a 10 minutes, chri chri a dit :

Ces élèves de CM2 qui ne savent pas lire et écrire, où les mettrais tu? Dans quel type d'établissement ?

Personnellement, pour moi ces élèves seraient mieux en ulis pour les apprentissages fondamentaux ( en mettant l'accent sur l'apprentissage de la lecture) et pour d'autres apprentissages (eps, arts visuels...) et vie à l'école (cantine, récréation) pourquoi ne pourraient-ils pas être avec les autres?

C'est certain qu'on manque de places dans les ime, tous les ans, on a des élèves qu'on garde faute de place et pour qui on a plus grand chose à proposer... de places également dans les hôpitaux de jour...

Je ne suis pas pour le tout inclusif mais je ne suis pas non plus pour le tout "établissement spécialisé." 

 

En fait pour moi ils auraient dû  avoir le max d aide des la maternelle  ortho- camps- pardon psy...puis ULIS ( pour moi l ulis releve déjà de l extra ordinaire) sauf que là  ( bon ça remonte à  5-6 ans) c etait cm2 classique pas de notification mdph pas d ulis,pas de rased,  un vague ppre  clairement ils vegetaient là.... j avais remplacé  quelques semaines sur la classe et bien sûr  un passage en 6eme classique car pas de segpa envisageable pour les parents.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, chri chri a dit :

Je ne suis pas pour le tout inclusif mais je ne suis pas non plus pour le tout "établissement spécialisé." 

L'établissement spécialisé pourrait aussi être à côté de l'école.

Ainsi, les élèves autrefois en IME (je pense notamment aux trisomiques) qui y apprenaient à être autonomes et qui végètent maintenant dans nos classes en terminant, comme expliqué plus haut, en CM sans savoir ni lire, ni écrire et parfois même à peine parler, pourraient tout à la fois bénéficier des soins et de l'encadrement d'établissements spécialisés et grandir au milieu de leurs semblables.

 

Mais la vraie raison de l'inclusion étant économique, sous un vernis bienveillano-bienveillant, ça ne risque pas de changer.

Et tant pis pour tous les élèves qui trinquent !

  • J'adhère 5
Link to comment
Share on other sites

Le 16/01/2022 à 12:35, ronin a dit :

Ça sert à ça les syndicats. Mais aussi arrêter d'être dociles. C'est bien le problème numéro un de la profession. 

De la profession ... dans le premier degré !

Car dans le second degré, force est de constater qu'ils se défendent bien mieux que nous, que ce soit collectivement ou individuellement !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Goëllette a dit :

L'établissement spécialisé pourrait aussi être à côté de l'école.

Ainsi, les élèves autrefois en IME (je pense notamment aux trisomiques) qui y apprenaient à être autonomes et qui végètent maintenant dans nos classes en terminant, comme expliqué plus haut, en CM sans savoir ni lire, ni écrire et parfois même à peine parler, pourraient tout à la fois bénéficier des soins et de l'encadrement d'établissements spécialisés et grandir au milieu de leurs semblables.

Au fond, je pense qu'on est d'accord, je l'ai dit aussi qu'on manquait de places d'ime. 

Tu sembles sous-entendre que les ime n'existent plus mais ils existent encore. 

Des cas comme tu le décris je n'en ai pas connu ou alors ce sont les parents qui refusent l'orientation et c'est une autre histoire. J'ai le cas dans mon école de deux élèves pour qui les collègues ont proposé redoublement et pour l'autre orientation ulis et les parents ont refusé... A ce rythme, ils vont finir leur scolarité à l'école primaire sans vraiment savoir lire.... et c'est bien triste mais pour le moment, on ne peut pas aller contre la volonté des parents.

A la base, je réagissais aux propos de Zemmour mais comme il a vite fait marche arrière, on ne sait pas trop ce qu'il voulait dire....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, chri chri a dit :

Tu sembles sous-entendre que les ime n'existent plus mais ils existent encore. 

Je n'écris pas qu'ils n'existent pas que les places nécessaires ne sont pas crées du fait du moindre coût de la scolarisation en milieu ordinaire, alors même qu'il est évident que les enfants concernés y végètent, au contraire de l'époque de mes débuts où, à handicap égal, ils étaient en IME.

 

Il y a 4 heures, chri chri a dit :

Des cas comme tu le décris je n'en ai pas connu ou alors ce sont les parents qui refusent l'orientation et c'est une autre histoire.

Tu n'as jamais eu d'élève trisomique en milieu ordinaire ?

Qui double sa GS puis bascule en ULIS jusqu'à, au mieux, ses 10 ans, avant, enfin, d'avoir une place en IME, où il aurait pu être mieux encadré ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, ronin a dit :

Ils ne se défendent pas beaucoup mieux dans le second degré. À peine mieux. 

Quand même !

Ils sont moins dans le droit coutumier et plus dans la défense par les textes.

Link to comment
Share on other sites

Ils ont l'avantage d'être plus nombreux sur chaque site. Du coup il y a plus de chance d'avoir un ou des militants parmi trente ou quarante personnes que dans une équipe de cinq. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Goëllette a dit :

Crée un autre sujet. Ici, ça concerne les programmes des candidats pour l'école.

 

Chef oui CHEF !

🤬

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...