Jump to content

Gabriel Attal veut redresser la barre et reprendre les choses en main


André Jorge

Recommended Posts

Un maintien en CP est mille fois plus utile qu’attendre le CE2 quand l’enfant a eu bien le temps de se décourager et de baisser les bras. Dans mon école, on propose des maintiens uniquement en CP et en CE1. Au niveau du cycle 3, on proposera plutôt des orientations en Segpa qu’un maintien.

Ici, il faut faire un dossier qui s’alourdit d’année en année avec un passage en ‘commission’ de circonscription : en gros on est convoqué à l’inspection sur le temps de classe (on répartit nos élèves) et il faut défendre le maintien proposé en mode tribunal devant l’IEN, 1 CPC, 3 membres du RASED. Le tout avant de proposer le maintien aux parents. C’est uniquement de l’intimidation au final, car l’avis émis par l’IEN est consultatif.

Ça ne marche pas dans mon école où au cycle 2 on a le soutien de l’équipe et de la direction car personne n’a envie de se coltiner des élèves non lecteurs en CM si on peut l’éviter. Donc on va gentiment au truc en ayant l’accord des parents au préalable et on se contente de dire à la commission que tel est le vœu des parents et que vu l’élève et ses besoins on ne s’opposera pas à la démarche de la famille (donc hors de question qu’on pousse jusqu’à la vraie commission, la départementale). Cela fait plusieurs années que ça fonctionne ainsi mais l’IEN ne se lasse pas de nous demander son dossier et de nous convoquer en commission, au cas où on céderait à la pression un jour, j’imagine. 

Si au moins une intervention d’Attal pouvait faire cesser ce jeu de dupes (et cette perte de temps monumentale entre monter le dossier et aller à la pseudo-commission), ce serait un plus à mes yeux.

  • Triste 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'un maintien est nettement préférable à une quantité de PPRE et de différenciation , qui ne servent à rien, à part à nous prendre la tête et à faire croire aux parents et aux enfants que tout va bien.

Dans mon école, aucun redoublement non plus, sauf cas très particulier. 

  • J'adhère 5
Link to comment
Share on other sites

Des études auraient prouvé que le redoublement n'est pas efficace, et mauvais pour l'estime de soi. 

Le gamin qui ne sait pas lire en CE2, ça va, pas de problème pour l'estime de soi. 

  • Merci 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

En maternelle, GS. Un de mes élèves a un gros souci de langage, en émission et réception. Même en le connaissant depuis 2 ans et quelques, je ne le comprends pas. Les parents ont freiné des 4 fers, refusé les bilans demandés par les collègues les années précédentes, et commencent tout juste à envisager un suivi. On est loin loin loin de pouvoir faire de la phono avec lui. Et j’ai bêtement parlé de maintien en gs, le temps de, peut-être, déclarer un handicap, de mettre en place des soins, de comprendre ce qu’il a et comment l’aider. Et bien non, il doit passer au cap, puisqu’il n’a pas de déclaration de handicap. Alors il ira se casser le nez au cp :sad:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Mirobolande a dit :

Des études auraient prouvé que le redoublement n'est pas efficace, et mauvais pour l'estime de soi. 

Le gamin qui ne sait pas lire en CE2, ça va, pas de problème pour l'estime de soi. 

Oui, alors que le problème est juste d'accepter que les enfants ont des rythmes d'apprentissage différents, et qu'il s'agit simplement de réfléchir à comment intégrer un ou des redoublants dans le groupe. C'est juste de la pédagogie, mais jamais, au grand jamais, on ne va parler de pédagogie, parce que la pédagogie, c'est caca.

Donc l'absurdité qui consiste à obliger des enfants à apprendre tous la même chose au même moment ne sera jamais identifié comme étant le problème, l'absurdité qui consiste à demander aux enseignants l'impossible en continuant à considérer qu'ils sont le seul et unique vecteur de savoir face à un groupe sans aucune homogénéité continuera à être ignorée. Car ce sont là des questions pédagogiques, et la pédagogie c'est caca.

C'est comme dans la police: le lien social, c'est caca, il faut cogner. A l'école, c'est: l'émancipation du citoyen c'est caca, il faut se conformer. Donc ne surtout pas parler de pédagogie. Et Attal enfonce le clou. On n'en sortira jamais.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, aqua897 a dit :

Je pense qu'un maintien est nettement préférable à une quantité de PPRE et de différenciation , qui ne servent à rien, à part à nous prendre la tête et à faire croire aux parents et aux enfants que tout va bien.

Dans mon école, aucun redoublement non plus, sauf cas très particulier. 

Surtout quand tu en arrives à leur faire refaire le niveau en dessous ou plus loin encore. Autant qu’ils soient dans le niveau idoine. Mieux vaut une année de retard que 2 voir plus.

Le redoublement n’est pas « la » solution, mais « une » solution, pour certains enfants.

Cette histoire de niveaux au collège, j’ai l’impression que c’est un truc pour gérer l’urgence. 

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Je n'attends pas grand chose de ces annonces, mais, quand même, un peu d'espoir...

Je n'aime pas ce que mon métier est devenu...Tous ces projets à rédiger....de l'esbrouffe

J'avoue aussi que voir certains collègues se transformer en animateurs/photocopieurs de fiches trouvées sur le net ne me réjouit pas non plus. Chacun est libre de la pédagogie qu'il utilise, mais force est de constater que les élèves n'ont pas (du tout) le même niveau de lecture et de calcul en fonction du collègue qu'ils ont eu. S'ils ont eu 2 ans le maître qui ne lâche rien, ancienne méthode, ou 2 ans la maîtresse cool Raoul, le résultat n'est pas le même du tout. Mais ça, c'est pas bien de le dire non plus....

NE PAS CITER...

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, snowy a dit :

ancienne méthode

Mouais, l' "ancienne méthode" de lecture, c'est-à-dire la syllabique, la plus largement pratiquée, m'envoie des CE2 qui ne savent ni lire ni écrire. Ils ne savent que déchiffrer et ne comprennent rien. Aucune idée de ce qu'est un texte, de ce qu'est l'orthographe... Ils n'ont jamais dépassé le stade de la syllabe pour beaucoup, parce que la syllabique ne le dépasse pas elle-même. Ils écrivent des bribes de phrases incohérentes car on ne leur a jamais demandé que des exercices systématiques et de la copie. Donc si les "anciennes méthodes" servent à fabriquer des robots qui ne savent pas réfléchir, oui, c'est efficace. Mais ça, c'est pas bien de le dire non plus.

Après, tout à fait d'accord que ne balancer que des photocopies est très mauvais, mais si c'est selon toi tout ce qu'on peut opposer à  "ancienne méthode", je pense qu'il y a un hic.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Mirobolande a dit :

Des études auraient prouvé que le redoublement n'est pas efficace, et mauvais pour l'estime de soi. 

Le gamin qui ne sait pas lire en CE2, ça va, pas de problème pour l'estime de soi. 

J'aimerais bien voir ces pseudos études aux petits oignons... 

Pour pouvoir savoir si un redoublement est effectivement inefficace  il faudrait pouvoir comparer avec un passage de la même personne, chose impossible. 

Quant à l'estime de soi, on repassera comme dit Mirobolante. 

Mais le ministre a une idée. La disparition des classes au profit de groupes de niveau. Quand Kevin sera encore à 10 ans dans le groupe de niveau CP, pour sûr ça renforcera son estime de lui. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...