Jump to content

Gabriel Attal veut redresser la barre et reprendre les choses en main


André Jorge

Recommended Posts

il y a 38 minutes, snowy a dit :

Non, quand je dis "ancienne méthode", c'est passer derrière les élèves, les asseoir correctement, guider le geste d'écriture, donner un petit album à lire (quand ils commencent à lire) le soir et vérifier le lendemain la compréhension, voir les parents régulièrement pour s'assurer qu'ils suivent et font lire le soir, faire lire les gamins, insister sur les liaisons et le ton qu'ils doivent mettre, expliquer, faire du calcul mental en expliquant, en manipulant, en rabâchant, etc.  Ce n'est pas la méthode de lecture "ancienne" que je prône, mais les gestes professionnels de "l'ancien" maître 😉 (qui est passé d'une méthode syllabique à une méthode mixte, et qui les fait lire tout aussi bien 😉 )

 

Tu appelles ça l'ancienne méthode? J'ai l'impression que tout le monde le fait plus ou moins, ça me parait être "la base".

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Delavegue a dit :

Tu appelles ça l'ancienne méthode? J'ai l'impression que tout le monde le fait plus ou moins, ça me parait être "la base".

malheureusement non ! on entend de plus souvent "mais ils sont petits" "ils ont encore le temps" "ils sont fatigués" "ce n'est pas important".... résultats, des élèves qui coupent la parole, se lèvent sans arrêt en classe, collent des feuilles n'importe comment dans le cahier, écrivent de façon illisible dans leur cahier et soupirent (dans le meilleur des cas) ou s'énervent quand on leur fait recommencer.... et on passe pour la méchante maitresse !

 

Beaucoup ont confondu bienveillance avec plus d’exigences

 

Moi je vote pour @snowy ministre de l'EN :D

  • Haha 1
  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Oui, certains confondent bienveillance et laxisme et tant pis pour ceux qui n'ont pas des parents pour les aider. Ou comment créer de l'échec scolaire avec les meilleures intentions du monde.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Nävis a dit :

malheureusement non ! on entend de plus souvent "mais ils sont petits" "ils ont encore le temps" "ils sont fatigués" "ce n'est pas important".... résultats, des élèves qui coupent la parole, se lèvent sans arrêt en classe, collent des feuilles n'importe comment dans le cahier, écrivent de façon illisible dans leur cahier et soupirent (dans le meilleur des cas) ou s'énervent quand on leur fait recommencer.... et on passe pour la méchante maitresse !

 

Beaucoup ont confondu bienveillance avec plus d’exigences

 

Moi je vote pour @snowy ministre de l'EN :D

Mais tu le vois, l'entends, le lis où? Mes collègues le font, je le fais aussi, ceux que je connais me parlent dans ce sens aussi. Pourtant je ne suis pas bien vieux dans le métier mais les élèves qui se balancent, coupent la parole, bâclent le travail, franchement ça me fatigue. Je perds plus d'énergie à laisser ce genre de comportement qu'à les réprimander. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Delavegue a dit :

Tu appelles ça l'ancienne méthode? J'ai l'impression que tout le monde le fait plus ou moins, ça me parait être "la base".

Ben, non.... (Désolée, pas réussi à citer les 2 messages d'un coup...)

Clairement, j'ai rencontré les 2 extrêmes. Eh bien, je t'assure que je sais qui je préfère récupérer en classe.

Beaucoup de photocops, y compris pour les modèles d'écriture, de fichiers, de gamins qui ont une étiquette dys (je ne nie pas du tout les dys, juste qu'on n'a pas d'autre moyen que d'être exigeants, tout en adaptant nos exigences), et rien de vraiment rigoureux....Des APQ, des projets, des sorties, des différenciations à gogo, ....

 

Edited by snowy
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Nävis a dit :

malheureusement non ! on entend de plus souvent "mais ils sont petits" "ils ont encore le temps" "ils sont fatigués" "ce n'est pas important".... résultats, des élèves qui coupent la parole, se lèvent sans arrêt en classe, collent des feuilles n'importe comment dans le cahier, écrivent de façon illisible dans leur cahier et soupirent (dans le meilleur des cas) ou s'énervent quand on leur fait recommencer.... et on passe pour la méchante maitresse !

 

Beaucoup ont confondu bienveillance avec plus d’exigences

 

Voilà....

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Delavegue a dit :

Tu appelles ça l'ancienne méthode? J'ai l'impression que tout le monde le fait plus ou moins, ça me parait être "la base".

Parfois moins que plus... 

Link to comment
Share on other sites

Ayant fait de nombreux jours de grève pour empêcher que l'âge de la retraite soit reculé, je ne défendrai pas le redoublement.😶

Les élèves "maintenus" au cours de leur scolarité au primaire que j'ai pu croiser, ont toujours fait partie des queues de peloton en termes de performances scolaires (ils étaient peu efficaces, ils le sont restés).

J'ai dans ma classe de CM2 une élève ayant redoublé son CP parce qu'elle ne savait pas lire. Harcelée, insultée, méprisée par un élève de sa cohorte jusqu'à cette année (parti en 6ème) parce qu'elle avait redoublé. Elle est devenue totalement effacée, d'une timidité maladive et, pour une CM2, ne sait toujours pas lire, peine à comprendre un texte. Pourtant, elle assure en maths (sauf résol de pb bien sûr). (Et j'ai une haute opinion de l'enseignement de toutes mes collègues).

Je ne vois pas ce que le redoublement lui a apporté à part le fait de devoir potentiellement cotiser une année de plus que les enfants de sa cohorte.

Je laisse le redoublement au secondaire s'ils le désirent tant (ils trouvent cela utile pour "faire peur" et "menacer" les collégiens en cours d'année pour qu'ils se mettent à bosser...). 

Nous, on aurait plutôt besoin: de classes à effectifs réduits, psychologues et médecins scolaires experts, professionnels et en nombre suffisant, qualifiés et habilités à poser un diagnostic, budget sans limite pour acheter des séries de romans et albums et du matériel de manipulation mathématique, salaire à l'aune de la responsabilité qu'on nous confère (celle de tous les pb de la société), armée d'AESH, déprécarisée, diplômée, bien payée, heures institutionnalisées (et payées) en dehors du temps devant élève pour se mettre au point avec l'AESH (quand, comment et pourquoi intervenir), ...

Bref... redoublement et classes de niveau 🙄

  • J'aime 1
  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Tout dépend du redoublement.  J'ai eu des élèves pour lesquels le redoublement  fut très positif. Et d'autres, malheureusement, une situation familiale, ou un maintien en classe "normale" n'ont résolu aucun problème. 

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Nävis a dit :

Beaucoup ont confondu bienveillance avec plus d’exigences

J'en fais le constat quand je vais visiter des débutants. Beaucoup trop d'écoute des émotions, des "moi je" , des réponses immédiates au détriment du cadre et du rythme d'apprentissage.  Et pas facile à leur faire entendre qu'il faut être exigent ( j'ai l'impression d'être la porte-parole du ministre avec son exigence des savoirs !). 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, snowy a dit :

Voilà....

 

@Näviset quand les parents appellent l'inspection et reçoivent une oreille attentive parce que tu es la méchante maitresse, que tu te fais incendier ...Tu apprends à laisser couler. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, HYPO a dit :

Ayant fait de nombreux jours de grève pour empêcher que l'âge de la retraite soit reculé, je ne défendrai pas le redoublement.😶

Les élèves "maintenus" au cours de leur scolarité au primaire que j'ai pu croiser, ont toujours fait partie des queues de peloton en termes de performances scolaires (ils étaient peu efficaces, ils le sont restés).

J'ai dans ma classe de CM2 une élève ayant redoublé son CP parce qu'elle ne savait pas lire. Harcelée, insultée, méprisée par un élève de sa cohorte jusqu'à cette année (parti en 6ème) parce qu'elle avait redoublé. Elle est devenue totalement effacée, d'une timidité maladive et, pour une CM2, ne sait toujours pas lire, peine à comprendre un texte. Pourtant, elle assure en maths (sauf résol de pb bien sûr). (Et j'ai une haute opinion de l'enseignement de toutes mes collègues).

Je ne vois pas ce que le redoublement lui a apporté à part le fait de devoir potentiellement cotiser une année de plus que les enfants de sa cohorte.

Je laisse le redoublement au secondaire s'ils le désirent tant (ils trouvent cela utile pour "faire peur" et "menacer" les collégiens en cours d'année pour qu'ils se mettent à bosser...). 

Nous, on aurait plutôt besoin: de classes à effectifs réduits, psychologues et médecins scolaires experts, professionnels et en nombre suffisant, qualifiés et habilités à poser un diagnostic, budget sans limite pour acheter des séries de romans et albums et du matériel de manipulation mathématique, salaire à l'aune de la responsabilité qu'on nous confère (celle de tous les pb de la société), armée d'AESH, déprécarisée, diplômée, bien payée, heures institutionnalisées (et payées) en dehors du temps devant élève pour se mettre au point avec l'AESH (quand, comment et pourquoi intervenir), ...

Bref... redoublement et classes de niveau 🙄

Pas mieux. C'est encore une entreprise de diversion très bien menée, après celle de l'abaya à la rentrée. Il faut produire du débat de niveau CNEWS, du pour/contre à base de "c'était mieux avant" "c'est une question de bon sens" et "les études le montrent". (presque) tout le monde tombe dans le panneau.

Ce qui serait vraiment disruptif, ça serait que le délai minimum avant de consulter au cmp devienne obligatoirement inférieur à un mois.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...