Jump to content

Attentat à Charlie hebdo , en parler en classe...


Recommended Posts

Ma classe de CM1 aurait du être en sortie demain. Je suis donc bien obligée de leur expliquer pourquoi...

On a parlé lundi de Mahomet dans le cadre du programme d'Histoire alors je pense qu'ils vont m'en parler également.

J'ai peur que ma classe (ECLAIR à Paris) ne devienne le siège d'une guerre de religion si on ne travaille pas dessus demain.

Charivari, merci pour tes idées. C'est vrai que cette image peut paraître violente, mais les événements en question sont d'une extrême violence et les banaliser ne me parait pas la solution. Cette violence, nos élèves la ressentiront dans tous les cas (dans la cour, ils parlent) et les mesures de Vigipirate se font sentir pour eux aussi. De plus, ils sont très sensibles et sentiront tout de suite à quel point leur enseignant est choqué. Ne pas expliquer pourquoi risque d'être plus anxiogène encore.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

je suis en ce1, et malgré leur jeune âge, je vais aborder demain l'importance de LA LIBERTE en France. Comme certains, je suis très émue, car attachée à cette notion et horrifiée par cette barbarie;

Donc, demain matin, nous ferons un quoi de neuf extraordinaire, dont l'ordre du jour sera cet attentat. j'orienterai le débat vers la notion de liberté, et non vers la religion.

Puis, à la manière de Ben, qui joue avec les mots, je demanderai à chaque élève d'écrire un mot ou une phrase sur la liberté. Nous ferons une grande affiche sur fond noir, et les mots seront écrits en blanc, en hommage aux disparus.

Voilà.

Je les trouve bien jeunes pour faire ça...C'est très solennel, trop peut-être... :idontno: Sans vouloir te froisser ;)

Je n'aborderai le sujet que s'ils en parlent. Je pensais ne pas m'éterniser, laisser parler ceux qui veulent sans trop en faire.

Barbotine, c'est très juste ce que tu dis. Mes enfants n'ont vu aucun journal télé aujourd'hui. Mon grand va sûrement en entendre parler par les autres enfants, nous en parlerons bien sûr mais les images, on évite.

je ne suis pas froissée !!!! c'est juste une manière de réinvestir une étude de Ben, afin d"alléger" (si c'est possible) l'aspect solennel. On a travaillé sur cet artiste, et on a vu La cambra au musée.

Link to comment
Share on other sites

Une idée de ma collègue ....

Imagine there's no heaven,
Imagine qu'il n'y a aucun Paradis,
It's easy if you try,
C'est facile si tu essaies,
No hell below us,
Aucun enfer en-dessous de nous,
Above us only sky,
Au dessus de nous, seulement le ciel,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Living for today...
Vivant pour aujourd'hui...

Imagine there's no countries,
Imagine qu'il n'y a aucun pays,
It isn't hard to do,
Ce n'est pas dur à faire,
Nothing to kill or die for,
Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir,
No religion too,
Aucune religion non plus,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Living life in peace...
Vivant leurs vies en paix...

You may say I'm a dreamer,
Tu peux dire que je suis un rêveur,
But I'm not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you'll join us,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindra,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni

Imagine no possessions,
Imagine aucune possession,
I wonder if you can,
Je me demande si tu peux,
No need for greed or hunger,
Aucun besoin d'avidité ou de faim,
A brotherhood of man,
Une fraternité humaine,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Sharing all the world...
Partageant tout le monde...

You may say I'm a dreamer,
Tu peux dire que je suis un rêveur,
But I'm not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you'll join us,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindra,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

je suis en ce1, et malgré leur jeune âge, je vais aborder demain l'importance de LA LIBERTE en France. Comme certains, je suis très émue, car attachée à cette notion et horrifiée par cette barbarie;

Donc, demain matin, nous ferons un quoi de neuf extraordinaire, dont l'ordre du jour sera cet attentat. j'orienterai le débat vers la notion de liberté, et non vers la religion.

Puis, à la manière de Ben, qui joue avec les mots, je demanderai à chaque élève d'écrire un mot ou une phrase sur la liberté. Nous ferons une grande affiche sur fond noir, et les mots seront écrits en blanc, en hommage aux disparus.

Voilà.

Je les trouve bien jeunes pour faire ça...C'est très solennel, trop peut-être... :idontno: Sans vouloir te froisser ;)

Je n'aborderai le sujet que s'ils en parlent. Je pensais ne pas m'éterniser, laisser parler ceux qui veulent sans trop en faire.

Barbotine, c'est très juste ce que tu dis. Mes enfants n'ont vu aucun journal télé aujourd'hui. Mon grand va sûrement en entendre parler par les autres enfants, nous en parlerons bien sûr mais les images, on évite.

je ne suis pas froissée !!!! c'est juste une manière de réinvestir une étude de Ben, afin d"alléger" (si c'est possible) l'aspect solennel. On a travaillé sur cet artiste, et on a vu La cambra au musée.

Si tu as travaillé dessus, ça a plus de sens. :wink:

Link to comment
Share on other sites

Merci Charivari, très chouette en effet!

Link to comment
Share on other sites

J'ai un souci... ça tourne en rond depuis tout à l'heure dans ma petite tête... et je précise, je suis PES et ma tutrice est dans ma classe demain matin...

J'ai le fils de l'Imam dans ma classe... il est assez radicaliste... je crains un peu les réactions de demain (genre c'est normal, ils avaient dessiné des choses méchantes sur le prophète...) que puis-je faire à part partir en courant????

Link to comment
Share on other sites

J'ai un souci... ça tourne en rond depuis tout à l'heure dans ma petite tête... et je précise, je suis PES et ma tutrice est dans ma classe demain matin...

J'ai le fils de l'Imam dans ma classe... il est assez radicaliste... je crains un peu les réactions de demain (genre c'est normal, ils avaient dessiné des choses méchantes sur le prophète...) que puis-je faire à part partir en courant????

je pense que tu peux demander l'aide de ta tutrice c'est son rôle

on n'apprend pas ce genre de choses en formation!

Moi je suis en maternelle, je ne sais pas ce que les enfants sauront

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est vrai elle est là pour m'aider... même si on se sent jugés, pffff pas évident...

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est vrai elle est là pour m'aider... même si on se sent jugés, pffff pas évident...

je te comprends, je ne suis pas pes mais je ne sais pas forcément comment réagir.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Je vous rejoins car je cherche également la meilleure façon de traiter cela demain...
J'ajoute ma petite pierre (ou plutôt image) à la recherche de documents visuels pour lancer/évoquer/analyser...

Je pensais à une confrontation de deux dessins de presse. Le premier, Le vote ou le fusil, de 1848 pour évoquer la démocratie, la République... Et le parallèle avec le dessin en hommage à Charlie montrant une arme contre un crayon.

Ce qui peut permettre de traiter la démocratie / la liberté / l'évènement...
Qu'en pensez-vous ?

fusil.jpgPHOa58b5c68-968d-11e4-82d8-f3181779529e-

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je trouve ta proposition complète.

Je pensais partir de l'image du crayon contre le ça canon mais ton ajout de la démocratie plutôt que la guerre me paraît trees intéressant comme parallèle . La plupart de mes élèves sont de confession musulmane et tienne des propos assez intolérant vis a vis des autres religions . Certains se sont même senti blessé lorsque l'on avait parle de Mahomet (pour le calendrier musulman ) en disant que c était interdit de prononcer son nom, donc je redoute ce qui pourrait être dit et ne suis pas sûre d'être capable de gérer . Néanmoins si nous ne sommes pas la pour les éclairer , répondre a leurs questions , leur apprendre la tolèrence , et les fondamentaux de la citoyenneté alors a quoi servons nous ? Je ne comprends pas comment il peut être envisagé de passer sous silence de tels événements .

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Je ne sais pas ce que je vais faire avec mes ce1. Je verrai si c'est abordé. Je suis écœurée, tellement en colère. :(

Link to comment
Share on other sites

Merci à tous pour vos idées… Je suis bouleversée… Tout ceci touche nos idées, nos valeurs, nos grands frères dessinateurs, notre France, notre liberté… Je ne sais pas comment j'aborderai le sujet avec mes élèves demain, j'ai imprimé vos images, vos textes, je leur proposerai ce qui viendra selon ce qui a besoin d'être expliqué ou explicité et ce qu'ils ont besoin d'entendre. La liberté d'expression à laquelle nous avons droit en France restera ma priorité.

Merci à tous.

Link to comment
Share on other sites

Personnellement j'avais prévu pendant les vacances de travailler, ce jeudi, avec des cm1/cm2 sur la DDHC ( J'assure des décharges de direction). On passera plus de temps sur l'article 11 si nécessaire.

Link to comment
Share on other sites

Voici ce que je vais faire ce matin: avant d'arriver à l'école, je vais faire un détour par le marchand de journaux et acheter les principaux quotidiens régionaux et nationaux. Je pense que rien qu'avec leurs Unes, il y aura matière à débat. Je les montrerai aux élèves parce que je suis fonctionnaire de la République et PE et qu'il n'est as question que la minute de silence de 12h tombe comme un cheveu sur la soupe. Bon, j'ai des CM2 et c'est malgré tout abordable. La Une de Libération "Je suis Charlie" est parlante (même si cette expression reprise par des millions de gens agace certains, mais je pense comme Philippe Val qu'il faut se serrer les coudes, le moment n'est pas à la division)

Moi aussi, je vais prendre l'angle de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Dans quelques jours, j'aborderai sans doute la pluralité de la presse, en utilisant le dossier du Scérén (50 activités pour enseigner l'ICM). Il y a un seul dessin de presse dans la séquence de ce dossier, c'est un dessin de Charb :( paru je crois dans Mon Quotidien...

Link to comment
Share on other sites

Avant je pensais comme barbotine mais ça ´C était avant

Ma mère nous a d antan toujours préserve de tout, toute actualité, toute chose de la vie horrible

Resultat des courses â 20 ans seule pour mes etudes'à Bordeaux la vraie vie me venait en pleine figure et là ça fait mal car on a peur de tout on se renferme....

Je prends le contre pied intelligemment avec mes enfants

En fonction de l age je monte et dis ce qui est possible

Ma fille en cm2'dans ma classe et je compte en parlais demain c est trop important

On ne peut pas dire je veux préserver mes enfants

On ne vit pas dans un monde de bisounours

Et petit à petit je veux les amener à affronter sereinement ce monde avec les armes que sont l education et la culture générale et la liberté de pense d écrire de dire dans le respect d autrui en fonction de leur âge

Link to comment
Share on other sites

Désole pour le parler er mais l iPad nous joue des mauvais tout sans relecture !

Link to comment
Share on other sites

Obligée d'en parler... Les efants vont arriver sans cartable, avec un pque-nique pour cause de sortie au musée...

Link to comment
Share on other sites

Ce qui me parait plutôt intolérable dans la situation que nous allons tous rencontrer aujourd'hui, c'est le fait d'avoir à faire une minute de silence SANS avoir aucune indication de la part du ministère de l'éducation nationale sur le contenu de nos propos à tenir en classe. Comme d'habitude, notre ministère nous laisse nous dépatouiller sans "formation". Le discours sur le plan national ne sera donc pas un bloc, mais une multitude de discours où l'enseignant tentera ou pas d'être le plus objectif possible.

Pour ma part, je vais tendre l'oreille à l'accueil pour voir si le sujet est abordé. En classe, je leur demanderai ce qu'ils ont entendu et ce qu'ils en pensent.

Je rappellerai les libertés françaises :

Liberté de la presse/ expression : Charlie Hebdo avait le droit de publier des dessins satyriques. J'insisterai sur le fait qu'il s'agissait pour les dessinateurs de faire réagir ou de faire réfléchir les gens grâce à ces dessins. Ce qui emmenera les élèves a sûrement réagir sur la moquerie et les insultes. A-t-on le droit de se moquer ? Comment ? Et quelles doivent être nos réactions ?

Alors, nous reviendrons sur le texte du Petit Prince qui m'avait permis d'aborder la notion de second degré (passage avec la fleur à ne pas prendre trop au sérieux). Nous définirons ce qu'est une croyance ? un extrêmiste ? ce qu'est un texte religieux ?

Il faudra aussi à mon avis aborder la liberté de culte, la liberté individuelle (et nous reviendrons sur chacune d'elles dans le courant de la semaine).

Cela reste bien compliqué ! Il est 8h10, 10 minutes avant l'ouverture des portes. Advienne que pourra !

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il est important d'en parler à nos élèves.

C'est ma PES qui a ma classe d'aujourd'hui, et on a bcp échangé de SMS hier, et malgré le fait qu'ils soient en CE2, malgré la diversité religieuse / culturelle de la classe , malgré le fait que 2/3 de nos élèves aient des parents radicaux, on a décidé d'en parler, et c'est important : de même que la minute de silence sera respectée à la cloche de midi.

On peut en parler avec des mots simples : liberté, journalistes, liberté d'expression, pourquoi ??? il faut en parler car les élèves auront vu les infos.

J'en ai parlé à mon fils de 8 ans ce matin, j'ai très simplifié pour lui, mais c'est important.

Il ne faut surtout pas faire comme s'il ne s'était rien passé et ne pas en parler. C'est notre métier de faire de futurs citoyens :blush: .

Link to comment
Share on other sites

Madame, Monsieur,

L’attentat meurtrier contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo a atteint notre République au cœur.

Les valeurs essentielles de notre République ont été visées : la liberté d’expression est au fondement de toutes les libertés ; la liberté de conscience et le respect des opinions individuelles sont les principes qui nous permettent de vivre ensemble.

Il appartient à l’Ecole de faire vivre et de transmettre les valeurs et les principes de la République. La République a confié à l’Ecole, dès son origine, la mission de former des citoyens, de transmettre les valeurs fondamentales de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.

L'Ecole de la République transmet aux élèves une culture commune de la tolérance mutuelle et du respect. Chaque élève y apprend à refuser l'intolérance, la haine, le racisme et la violence sous toutes leurs formes.

L'Ecole éduque à la Liberté : la liberté de conscience, d’expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie ; l’ouverture aux autres et la tolérance réciproque.

L'Ecole éduque à l’Egalité et à la Fraternité en enseignant aux élèves qu'ils sont tous égaux. Elle leur permet d’en faire l'expérience en les accueillant tous sans aucune discrimination.

Au moment où notre pays manifeste son unité nationale face à l’épreuve, l’Ecole doit plus que jamais porter l’idéal de la République.

Je vous invite à répondre favorablement aux besoins ou demandes d’expression qui pourraient avoir lieu dans les classes en vous laissant le soin, si vous le souhaitez, de vous appuyer sur l’ensemble des ressources pédagogiques que les services du ministère tiennent à votre disposition.

Je vous remercie de votre mobilisation personnelle et vous assure de tout mon soutien dans les missions qui sont les vôtres.

Najat Vallaud-Belkacem

Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

NB : vous pouvez également télécharger cette lettre http://cache.media.education.gouv.fr/file/01-janvier/50/8/LettreALaSuiteDeLAttentat_381508.pdf

Si le lien ne s'active pas, vous pouvez le copier-coller dans votre navigateur.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je compte aborder le sujet demain en classe.... Voici le document que je compte utiliser. Les avis sont les bienvenus.

https://www.edumoov.com/ressource-pedagogique/755/instruction-civique-et-morale/CM2/liberte-d-expression-charlie-hebdo

Je n'arrive pas à le télécharger.

Quant à moi, je cherche uen affiche d'Amnesty internationale des années 80/90 qui représentait un crayon entouré de barbelés avec pour titre Qui ne dit mot consent. Je n'arrive pas à la retrouver.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...