Jump to content

Attentat à Charlie hebdo , en parler en classe...


Recommended Posts

Quant à ma posture d'enseignante, je t'assure que je fais la classe à mes élèves comme je la ferais à mes propres enfants.

Avec du cadre, du contenu, de l'écoute et de la bienveillance.

Alors pour ma part Goëlette, sauf le respect que je te dois , je considère que cette comparaison est déplacée ...

D'abord pour tous et toutes les enseignant(e)s qui n'ont pas d'enfants et qui assurent leur métier aussi bien que celles et ceux qui en ont...

Ensuite parce que je pense qu'il est beaucoup plus sain de chercher des points de repère professionnels au-delà de la relation que nous avons avec nos propres enfants et qui est trop fortement affective pour l'analyser sereinement ...

Voilà ... juste une précision ... je suis fils d'instit et j'ai suivi toute ma scolarité primaire avec mon père en classe unique...

c@t

alain

N.B: mais c'est vrai que tout ça nous éloigne du sujet du post ... alors pour y revenir , cette vidéo que vous connaissez sans doute déjà et qui est assurément "exploitable" en classe:

Link to comment
Share on other sites

C'est bien pour cela que j'ai utilisé le conditionnel.

Quant à l'affect, moi, je parlais de niveau d'exigence, de qualité du contenu et de l'écoute.

Si tu préfères "comme j'aimerais que mes collègues la fasse à mes propres enfants".

En ne nivelant pas par le bas.

Link to comment
Share on other sites

Cette vidéo que vous connaissez sans doute déjà et qui est assurément "exploitable" en classe:

Je n'y crois pas !! La bande des 4 a encore frappé : je tiens officiellement Charb, Cabu, Wolinski et Tignous responsables des méfaits suivants :

1) Cramage de repas : c'est officiel, 3'45 c'est suffisant pour rater un diner qui s'annonçait pourtant très bon (c'est officiel aussi, je crois que je viens de découvrir que je ne sais pas cuisiner).

2) Louchage à vie sur enseignante : 3'45 à suivre des pointes de marqueurs ça ne pardonne pas. Et pourquoi donc je fixais ces marqueurs ?? Je crois bien que j'ai les mêmes à la maison.

D'où ma question : est-ce suffisant pour se lancer dans une nouvelle carrière ??

Au passage, j'accuse aussi Tryo.

Si je n'avais pas été entrainée par le musique, peut-être que j'aurais daigné lever mes 2 fesses de mon siège pour aller surveiller en cuisine !!

Tous ces coupables...

Bon, je blague hein. Pas taper... mais elle est bien cette vidéo.

Je retourne la voir (de toute manière c'est vraiment cuit (trop cuit) pour le diner...

Link to comment
Share on other sites

Je parlais en général. Pour eux, bien évidemment que ce sont les services sociaux qui sont coupables.

Quant à ma posture d'enseignante, je t'assure que je fais la classe à mes élèves comme je la ferais à mes propres enfants.

Avec du cadre, du contenu, de l'écoute et de la bienveillance.

Ok pour le constat de la déresponsabilisation des familles qui a une énorme part dans la situation actuelle des jeunes adultes et ados.

Moi aussi !

Link to comment
Share on other sites

Un petit pavé dans la mare parce que, dans ma classe, j'y ai été confrontée à ce débat. J'ai demandé à mes élèves de me laisser le temps pour trouver les mots appropriés. J'ai réfléchi, retourné le truc dans tous les sens:

- leur parler de la liberté de la presse?

- leur parler du terrorisme?

- leur dire quoi au juste?

Volontairement, je n'ai regardé aucun doc mis sur le net. Je me suis isolée des médias et je me suis dit: "quelle leçon je voudrai que la future génération, si plurielle et diverse, retienne?". Et la réponse est venue toute seule: la non violence.

Je ne suis pas certaine d'avoir la clé magique pour aborder cette tragédie. Mais j'ai fait le pari avec ma classe d'expliquer globalement ce qui c'était passé à mes élèves pour qu'ils comprennent et de dériver sur la non violence, voire même en fait de mettre l'accent là-dessus( 35min sur la non violence, parler de Gandhi, de Martin Luther King, de la révolution des roses etc...). Mes élèves semblent avoir compris ce qu'il s'est passé mais surtout ils sont ressortis de la classe avec une chose en tête: il y a différentes façons de se battre pour les idées qui nous animent car, dans tous les cas, la violence n'est jamais la solution.

Link to comment
Share on other sites

Un petit pavé dans la mare parce que, dans ma classe, j'y ai été confrontée à ce débat. J'ai demandé à mes élèves de me laisser le temps pour trouver les mots appropriés. J'ai réfléchi, retourné le truc dans tous les sens:

- leur parler de la liberté de la presse?

- leur parler du terrorisme?

- leur dire quoi au juste?

Volontairement, je n'ai regardé aucun doc mis sur le net. Je me suis isolée des médias et je me suis dit: "quelle leçon je voudrai que la future génération, si plurielle et diverse, retienne?". Et la réponse est venue toute seule: la non violence.

Je ne suis pas certaine d'avoir la clé magique pour aborder cette tragédie. Mais j'ai fait le pari avec ma classe d'expliquer globalement ce qui c'était passé à mes élèves pour qu'ils comprennent et de dériver sur la non violence, voire même en fait de mettre l'accent là-dessus( 35min sur la non violence, parler de Gandhi, de Martin Luther King, de la révolution des roses etc...). Mes élèves semblent avoir compris ce qu'il s'est passé mais surtout ils sont ressortis de la classe avec une chose en tête: il y a différentes façons de se battre pour les idées qui nous animent car, dans tous les cas, la violence n'est jamais la solution.

J'aime ta démarche !!!

Link to comment
Share on other sites

Les enfants je les ai les laisses s exprimer en cadrant le lendemain du massacre

Puis on en a reparlé hier car un enfant m a amené charlie hebdo

Puis point final ils avaient leur compte

Comme de petits enfants qui posent une question et se satisfont de la réponse s ils ont leur compte puis fini

Faut pas en faire des tonnes Non plus

Quitte à reprendre la laïcité la liberté de la presse mais dans un autre cadre

Link to comment
Share on other sites

C'est bien pour cela que j'ai utilisé le conditionnel.

Quant à l'affect, moi, je parlais de niveau d'exigence, de qualité du contenu et de l'écoute.

Si tu préfères "comme j'aimerais que mes collègues la fasse à mes propres enfants".

En ne nivelant pas par le bas.

Oui, là ça me convient tout à fait :applause: ...

c@t

alain

Et sûrement, pour prendre du recul, des réponses aux questions précédentes ... avec cette vidéo à voir et écouter ABSOLUMENT (sans vous commander bien sûr comme disait toujours ma grand-mère :secret: ... )

http://www.tv7.com/point-de-vue-de-boris-cyrulnik-neuropsychiatre_3979593465001.php

Encore un lien pour aborder Charlie en classe avec les plus jeunes ou peut-être pour nous dans l'ASH avec des élèves qui croient encore au Père Noël:

http://www.madmoizelle.com/charlie-hebdo-julien-neel-312727

Julien-Neel-Charlie-pere-Noel.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...
  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...