Jump to content

choisir d'enseigner sans photocopie (ou presque)


Recommended Posts

nathoune 54: c'est le métier qui t'a provoqué ce problème d'épaule ? C'est parce que tu passais beaucoup de temps à écrire au tableau ou c'est autre chose (genre artrose)? Si c'est le métier, effectivement, je n'avais jamais pensé à ce genre de conséquence . Merci de l'éclairage. Pourtant, je n'ai pas l'impression de tant écrire au tableau, pas l'impression de forcer sur mon bras...

Oui le métier (je n'avais que du cycle 3 depuis début carrière ) ...depuis que j'ai le CP, je peux enfin dormir les bras plus haut que mon coeur et le bras malade ne me réveille plus la nuit.En tout cas mon dernier EMG était meilleur qu'avant.

Ma collegue quant à elle a eu une PS.....elle peut enfin manger normalement en se servant de son bras. Elle en était à un point ou c'était école....chaise à bascule....elle ne pouvait meme plus ouvrir un sachet de café (c'est moi qui le lui faisais) donc

jeunes collègues....prévoyez ça :)

Link to comment
Share on other sites

Je t'explique le cahier de recherches, assez simple au final (et qui a bien plu à l'inspecteur mais je l'aurais continué tout de même dans le cas

contraire!!): ma classe est scindée en 5 groupes pour certaines phases de recherches dans certaines disciplines (sinon, ils cherchent seuls ou en binôme). Chaque groupe possède un grand cahier 17 22 sur lequel figure sa réflexion, disons sa "recherche". En sciences, lorsque nous avons élevé des papillons en classe, les élèves se posaient tout un tas de questions qu'ils ont écrites sur ledit cahier. Cela évite les feuilles qui se perdent et les affiches qui se déchirent !! Par la suite et selon le découpage de la séance, les élèves viennent présenter le fruit de leur réflexion et complètent au fur et à mesure des apports pédagogiques.

Pour moi, le plus intéressant est qu'ils se lâchent, qu'ils ne sacrifient pas leur émulation intellectuelle pour une peur de ne pas avoir écrit à 6 carreaux en rouge foncé avec la majuscule :heat: Cela dit, sur le cahier du jour, effectivement la présentation est très importante! Mais ce n'est bien souvent que du décorum! Le véritable travail intellectuel a lieu sur le cahier de recherche héhéhéhéhé.

Autre type de recherche: en vocabulaire lorsque on cherche des mots: sur un thème, avec un préfixe donné, ....

Ce cahier possède également plein de schémas et dessins que réalisent les enfants, à plus forte raison lorsqu'ils ne parviennent pas trop à exprimer une idée, une création avec des mots (tiens, cela me rappelle étrangement l'actualité.........).

Voilà, je ne prétends pas détenir la vérité absolue mais mes élèves aiment bosser et chercher, c'est déjà ça!!

Passons à la manipulation en français: je ne sais si tu connais RSEEG(Réussir son entrée en grammaire) chez Retz, Même si tu as des CM1 tu peux adapter la démarche qui est excellente. On peut "manipuler" des mots :)

D'autres exemples: les cadavres exquis - les tris d'ouvrages - la réalisation d'affiches en groupes pour cibler un mémento

En ce qui concerne la lecture, je me suis aperçue que les élèves adoraient lire mais qu'on les dégoûtait bien souvent en les assommant de "questions" sur leur lecture. Alors qu'un mini-débat à l'oral avec le maître (et là le maître s'éclate aussi dix fois plus!!!) au cours duquel on donne son avis sur sa propre compréhension , où l'on peut mettre en réseaux avec d'autres lectures et enrichir le collectif, c'est pas mal non plus! Je ne dis pas d'ABANDONNER les rassurantes questions, qu'ils rencontreront toujours au cours de leurs études, mais on a la chance de participer à l'édification des bases, alors ne tuons pas les capacités prématurément! On peut également proposer un ouvrage adapté et un petit exposé à préparer pour la classe. En CE1 ça marche bien avec les miens!

J'espère avoir contribué à éclairer ta démarche :sweatingbullets:

Ce qui est passionnant dans notre métier, c'est qu'on est toujours en recherche....

J'ai oublié de te dire que j'avais débuté ma carrière en classe unique (GS à CM2) et ce furent mes plus belles années :smile: J'appliquais cette démarche vivante où les enfants sont acteurs et l'échange permanent...Mes élèves n'en ont jamais pâtis , bien au contraire.....On s'inspirait de Freinet.....

Amitiés

Link to comment
Share on other sites

nafela : j'adhère totalement à ta démarche. Questions: tu dis un cahier par "groupe" donc les élèves n'ont pas un cahier de recherche "personnel", c'est ça? Mes élèves ont un cahier d'essai, pour les dites "recherches", mais c'est un cahier complètement brouillon qui ne peut pas être montré, tout y est écrit "en vrac". Mais c'est vrai qu'au fond, c'est un cahier "riche" qu'il faudrait valoriser. Comment organises-tu ce cahier (à l'intérieur)? Si je comprends bien tu as un seul cahier de recherches qui sert pour toutes les matières? Ca m'intéresse vivement.

Concernant la lecture : hyper d'accord avec toi, je pratique de la même façon, beaucoup d'oral (priorité : plaisir de lire et compréhension). Néanmoins, je me dis bêtement qu'il y a très peu de trace de tout ce travail en lecture et c'est dommage, surtout que la lecture, c'est un des piliers de notre travail à l'école primaire. Alors comment prouver (inspecteur, collègues, parents) qu'il y a bien des séances de travail ? (si tant est qu'il y en ait besoin... mais c'est aussi pour me le montrer à moi- même !). J'ai remarqué aussi que c'est à l'écrit que l'on peut vraiment évaluer la compréhension de chacun et donc de creuser en fonction des lacunes observées dans le groupe. A l'oral, on pense que c'est à peu près bon pour tout le monde mais certains font illusion...

Je pense axer ma lecture en 3 axes :

1) littérature (roman, album): à l'oral => lecture à voix haute (par moi et les élèves), questions/discussion, analyse du sens toujours à l'oral, débat. A la fin de la lecture de l'ouvrage, trace dans un cahier de littérature (photocop de la première de couv, titre, auteur,illustrateur, éditeur, genre + petit résumé + dessin ) ; cahier qui sert pour le cycle.

2) compréhension de textes => un texte à lire individuellement (textes rangés dans des portes-vues utilisables d'une année sur l'autre, merci à la personne qui m'a donné l'idée), puis répondre à 3 ou 5 questions sur le cahier du jour (genre : qui, quoi, où, quand, pourquoi...) - dans le cahier du jour parce que c'est aussi important que tous les exercices de conjuagaison, géométrie...- puis travail de lecture à voix haute, mise en commun des réponses et enfin analyse plus fine sous forme de questions/discussion.

3) techniques de lecture => petits exercices de lecture (350 exercices de lecture, CLR hachette), cahier du jour

En français, j'axe beaucoup sur le sens et pas trop sur la terminologie. Et aussi l'humour, qui a une place importante. Je choisis des phrases ou des textes "rigolos"... Ou ils en inventent etc... Ca passe assez bien. Je laisse du temps pour acquérir une notion (on y revient plusieurs fois, à des moments différents), mes séances sont courtes. Ca se passe pas trop mal.

Je ne connais pas bien "rseeg" mais j'en ai entendu beaucoup parlé. Il faut que je le lise.

Oui oui tu éclaires ma démarche !! Merci ! On en apprend tellement en échangeant avec les autres... Ca donne du coeur à l'ouvrage :)

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas tout lu mais... mon rêve aussi est de réduire les photocopies. J'ai déjà pas mal réduit par rapport à mes débuts, (fichier de maths, livre de lecture, séries d'albums), mais, j'en fais encore beaucoup trop. Bêtement, je viens de lire qu'il est possible d'utiliser les mémos du fichier de maths. Bah oui, je suis vraiment idiote, mais je n'y ai jamais pensé. Du coup, ça me supprimerait le cahier de leçons de maths qui, il faut bien l'avouer, ne sert pas tant que ça.

L'an dernier j'avais une classe qui copiait vraiment très bien et je mettais beaucoup d'exos au tableau, mais cette année.... galère... alors, je fais les exos sur photocopies. Mais ça m'agace.

En grammaire, par exemple, j'utilise RSEEG, mais il y a quand même pas mal de photocopies à faire : textes, fiches d'exos, étiquettes.

Je vais suivre ce post, je crois.

Link to comment
Share on other sites

Franjoe, mon collègue qui avait les ce1 l'année dernière non plus n'utilisait pas le mémo de cap maths, mais en fait quand je lui ai demandé de me le montrer (j'ai pris litchi), il m'a dit : ben je sais pas où ils sont, je ne m'en sert pas, c'est pas terrible. Alors que je suis sûre que c'est bien suffisant... C'est dommage.

Et mon collègue de mi-temps n'utilise pas le fichier ni les mémos incorporés donc et a fait un cahier de leçons. Il fait ce qu'il veut bien sûr, je ne me suis pas permise de lui dire quoi que ce soit mais je trouve ça dommage.

Rseeg je ne connais que de nom et de réputation, bonne d'ailleurs, mais c'est vrai que si ça oblige à faire beaucoup de photocopies c'est un peu lourd.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai qu'on se sent plus stimulées à échanger concrètement et sans jugements :yahoo:

Pour en revenir à ce cahier de recherches, il est tout simple: chaque groupe l'a personnalisé en y écrivant son prénom en page de garde ainsi que l'année et quelques mots "préférés" (exemple pour un groupe, ils ont écrit chocolat(!!), merveilleux, turquoise, capuchon, idem (on venait d'en parler !!), Bombyx (souvenir de l'an passé parce que je garde mes élèves en plus!!), singe (j'ai pas compris là...), sourire, vrai et chanter).

Ensuite, pour chaque recherche, ils doivent écrire la petite date (ex: 18/01/15) ainsi que la discipline (ex: vocabulaire) et la question de départ s'il y en a une. Ils s'organisent seuls pour le déroulement des opérations et j'accepte que parfois, 2 enfants du groupe seulement aient écrit, à condition que TOUS aient donné leur avis!!!

Il est possible d'échanger les cahiers de temps en temps pour des retouches purement ORL mais cette année on a pas encore trouvé de créneau :blush:

Tu me demandais comment faire pour les traces de lecture et bien je fais un peu comme toi, les enfants possèdent chacun un porte-vues de littérature et chaque période contient un thème de lectures en réseaux (ex l'an passé: les ogres, les personnages gourmands, les personnages en musique, les loups). Ensuite, pour chaque oeuvre étudiée (bien souvent des albums) , on y fait figurer la couverture du livre, une fiche d'identité et quelques activités là-dessus.

Notre pédagogie a beaucoup de points communs anso22 car je pratique également beaucoup l'humour dans ma classe et j'apprécie lorsque les enfants en font ...souvent malgré eux!

Tiens, je partage avec toi une petite perle: il y a quelques jours, lors d'un travail sur BD, je demande aux CE1 d'encadrer en couleurs une PLANCHE, et bien une petite fille a trouvé le moyen de repérer une vraie planche en bois dans l'histoire (les schtroumpfs) et de l'encadrer savamment. Je ne sais si c'est drôle hors contexte mais en ce qui me concerne, j'étais bidonnée....les élèves également et la petite fille concernée en a rit de bon coeur :smile:

Au fait, tu enseignes depuis combien de temps?

Toujours en CM1 ou tu as tourné?

Link to comment
Share on other sites

J'aimerais bien aussi fonctionner sans photocopie mais je trouve ça difficile en cp ce1 surtout que pas de fichier de maths et j'ai abandonné celui de lecture des cp car il ne me convenait pas.

En tout cas je vais suivre avec attention ce post

Link to comment
Share on other sites

Franjoe, mon collègue qui avait les ce1 l'année dernière non plus n'utilisait pas le mémo de cap maths, mais en fait quand je lui ai demandé de me le montrer (j'ai pris litchi), il m'a dit : ben je sais pas où ils sont, je ne m'en sert pas, c'est pas terrible. Alors que je suis sûre que c'est bien suffisant... C'est dommage.

Et mon collègue de mi-temps n'utilise pas le fichier ni les mémos incorporés donc et a fait un cahier de leçons. Il fait ce qu'il veut bien sûr, je ne me suis pas permise de lui dire quoi que ce soit mais je trouve ça dommage.

Rseeg je ne connais que de nom et de réputation, bonne d'ailleurs, mais c'est vrai que si ça oblige à faire beaucoup de photocopies c'est un peu lourd.

En fait, dans pour comprendre les maths, les mémos sont plutôt bien faits. En plus, en les regardant encore ce matin, je me dis que ça ressemble un peu à des cartes mentales et que ça serait sûrement une aide à l'apprentissage pour certains élèves, sans que la maîtresse ait à se casser la tête :-) Alors... tu as raison c'est dommage. Pour cette année, c'est fichu, mon cahier de leçon est en route, mais j'y pense pour l'an prochain, c'est sûr !

Quant à RSEEG, j'avoue qu'on pourrait diminuer le nombre de photocopies. En plastifiant les étiquettes pour les donner par binômes (car une des séances est conçue comme manip par deux) et les réutiliser l'année suivante. Mais à bien réfléchir, chacun ses étiquettes ça laisse une trace de ce qui a été fait et c'est aussi important (à mon avis) pour les parents (quoique...). Alors parfois, je plastifie parfois je donne à chacun des étiquettes qu'ils collent. Ca dépend de mon humeur ;-)

Link to comment
Share on other sites

nathoune, moi j'ai un syndrôme de traversée thoraco-brachial qui est accentué par l'écriture au tableau dans mon cycle 3 et aussi un eczéma de contact du à la craie, j'ai les mains en sang parfois en fin de semaine. J'ai un tableau blanc et un tableau à craie, j'alterne les 2. Malgré tout j'utilise beaucoup mon tableau.

D'acc pour les nombreuses photocops de RSEEG retz en ce1 et en ce2. Moi j'aime bien qu'ils manipulent des étiquettes, ils adorent découper, coller, trier... Même en cycle 3 ! ça nécessite des photocopies. De même les exos de la méthode d'orthographe Picot, il faut les photocopier, ça fait déjà une fiche par semaine ou 2 certaines semaines avec les synthèses... En revanche cette année mes élèves ont les fichiers de la méthode, c'est super et motivant pour eux. Ils apprennent directement les leçons dessus.

En grammaire-conjugaison, au premier trimestre, je donnais des leçons mais j'en ai eu marre alors maintenant, les cm apprennent la leçon du manuel et on complète par une carte mentale "maison" qu'ils font eux même. En maths on fait Picbille dans mes 3 niveaux, les ce2 ont le fichier et les cm le manuel avec le petit fichier de matériel individuel, ça marche bien, ils adorent et j'adore cette méthode. Ils font les exos sur le cahier du jour mais je complète en créant des petits exos en plus sur fiche. De même en géométrie je complète car Pibille est insuffisant. Ils bossent sur feuille blanche ou fiches photocopiées. Du coup ça fait des feuilles à ranger tout ça...

En histoire, sciences, géographie, instruction civique je donne des leçons à trous ou complètes, certains sont affreusement lents ou brouillons, comment bien apprendre sur des supports crados ? Certes, c'est à eux de les rendre propres avec le temps et de s'entraîner mais comme ce sont en plus des enfants en difficulté, ça finit de creuse l'écart : "j'ai du mal à la base, j'écris mal, j'ai une leçon beurk malgré tous mes efforts, j'ai du mal à apprendre par coeur et sur ma leçon beurk c'est encore pire = ma réussite est faible... ". Et celui qui est soigneux, organisé et qui écrit bien n'a pas besoin de s'y entraîner davantage en copiant des leçons...

Ils s'entraînent à bien copier en poésie (et là je ne laisse rien passer !) et je suis exigeante sur les cahiers du jour, c'est déjà bien !

Link to comment
Share on other sites

Certes, c'est à eux de les rendre propres avec le temps et de s'entraîner mais comme ce sont en plus des enfants en difficulté, ça finit de creuse l'écart : "j'ai du mal à la base, j'écris mal, j'ai une leçon beurk malgré tous mes efforts, j'ai du mal à apprendre par coeur et sur ma leçon beurk c'est encore pire = ma réussite est faible... ". Et celui qui est soigneux, organisé et qui écrit bien n'a pas besoin de s'y entraîner davantage en copiant des leçons...

Ils s'entraînent à bien copier en poésie (et là je ne laisse rien passer !) et je suis exigeante sur les cahiers du jour, c'est déjà bien !

je suis d'accord avec toi avec ça.

on vient de recevoir une note de service ou un truc de ce genre de notre ien qui nous "ordonne" de faire copier les leçons et blablabla. Ben euh, et la liberté pédagogique, ça en fait pas partie ça?

Et ça te fait quoi le syndrome de traversée thoraco-brachial? Moi j'ai mal au coude droit je n'ai jamais pensé que c'était lié au tableau...

C'est lourd ton allergie à la craie dis donc! Tu n'as jamais pensé à mettre des gants (genre gant au latex comme les dentistes).

Link to comment
Share on other sites

hou la la, je n'avais jamais pensé que ça pouvait être dangereux d'écrire au tableau... Je vais faire gaffe. Comment prévenir le problème? Il faut mettre une estrade si le tableau est trop haut ?

Pour ce qui est d'écrire les leçons, je suis d'accord avec ce que tu dis Pharagonde et en même temps, pas tout à fait. Selon moi les bons "scripteurs" apprennent à prendre davantage de vitesse, les moins bons améliorent petit à petit le geste (et aussi la vitesse), la prise d'indice sur la présentation à respecter, la lecture/mémorisation du mot à recopier (mémoriser l'image du mot), c'est important selon moi.

Rien n'empêche de leur faire écrire une partie et de compléter ou alors de donner une photocopie d'un cahier "propre" en supplément, pour faciliter la mémorisation. Même "sale", leur écrit a pour moi "de la valeur".

De plus, je crois qu'écrire peut aider à mémoriser, s'imprégner du contenu, ça "pose" ce qui vient d'être travaillé. Et puis, c'est notre langue, pour l'apprendre, autant l'écrire même dans les leçons ! Par exemple, les verbes. Si on vient de découvrir que les terminaisons du 3ème groupe au présent sont en général : s, s, t, ons, ez, ent... Rien de tel que de conjuguer les verbes venir et partir à l'écrit (personnellement, je fais écrire le radical en bleu et les terminaisons en vert), pour que -en faisant- ils comprennent bien la mécanique.

Par contre, je suis tout à fait d'accord avec les leçons de maths, je n'avais jamais pensé aux mémos des manuels, idée EXTRA !

Link to comment
Share on other sites

nathoune, moi j'ai un syndrôme de traversée thoraco-brachial qui est accentué par l'écriture au tableau dans mon cycle 3 et aussi un eczéma de contact du à la craie, j'ai les mains en sang parfois en fin de semaine. J'ai un tableau blanc et un tableau à craie, j'alterne les 2. Malgré tout j'utilise beaucoup mon tableau.

D'acc pour les nombreuses photocops de RSEEG retz en ce1 et en ce2. Moi j'aime bien qu'ils manipulent des étiquettes, ils adorent découper, coller, trier... Même en cycle 3 ! ça nécessite des photocopies. De même les exos de la méthode d'orthographe Picot, il faut les photocopier, ça fait déjà une fiche par semaine ou 2 certaines semaines avec les synthèses... En revanche cette année mes élèves ont les fichiers de la méthode, c'est super et motivant pour eux. Ils apprennent directement les leçons dessus.

En grammaire-conjugaison, au premier trimestre, je donnais des leçons mais j'en ai eu marre alors maintenant, les cm apprennent la leçon du manuel et on complète par une carte mentale "maison" qu'ils font eux même. En maths on fait Picbille dans mes 3 niveaux, les ce2 ont le fichier et les cm le manuel avec le petit fichier de matériel individuel, ça marche bien, ils adorent et j'adore cette méthode. Ils font les exos sur le cahier du jour mais je complète en créant des petits exos en plus sur fiche. De même en géométrie je complète car Pibille est insuffisant. Ils bossent sur feuille blanche ou fiches photocopiées. Du coup ça fait des feuilles à ranger tout ça...

En histoire, sciences, géographie, instruction civique je donne des leçons à trous ou complètes, certains sont affreusement lents ou brouillons, comment bien apprendre sur des supports crados ? Certes, c'est à eux de les rendre propres avec le temps et de s'entraîner mais comme ce sont en plus des enfants en difficulté, ça finit de creuse l'écart : "j'ai du mal à la base, j'écris mal, j'ai une leçon beurk malgré tous mes efforts, j'ai du mal à apprendre par coeur et sur ma leçon beurk c'est encore pire = ma réussite est faible... ". Et celui qui est soigneux, organisé et qui écrit bien n'a pas besoin de s'y entraîner davantage en copiant des leçons...

Ils s'entraînent à bien copier en poésie (et là je ne laisse rien passer !) et je suis exigeante sur les cahiers du jour, c'est déjà bien !

J'avais le même problème avec la craie (surtout quand, en plus, il fait froid). J'utilisais un porte craie (même plusieurs pour les couleurs) et ça atténuait.

Depuis 3 mois, j'ai un tableau blanc! :)

Link to comment
Share on other sites

Je vais suivre ce post pour ma reprise. Je ne m'étais pas posé la question jusqu'à maintenant. Merci pour ce post.

Link to comment
Share on other sites

Nafela : j'enseigne depuis 2009, j'ai eu CE2/CM1 ou CM1 et une année TPS/PS... (année la plus difficile pour moi !)

:)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je suis ce post avec attention car moi aussi j'essaye de limiter au maximum les photocopies. Je photocopie très très peu en français, un peu en maths (surtout géométrie).

Par contre, pas armée d'un vidéoprojecteur ni TBi, je photocopie beaucoup plus en histoire-géo. En lecture, je suis progressivement en train de m'équiper en livres, donc je devrais bientôt être dispensée de photocop.

Je suis d'accord avec les arguments énoncés ici sur l'importance de faire écrire les enfants. Chez moi, aucune trace écrite n'est photocopiée. Et rares sont les exercices qui le sont en français. Mais certains jours, en voyant la quantité de travail de certains, je me dis que je ferai mieux de leur donner des fiches. Ils feraient plus d'exercices pour s'entrainer et ne passeraient pas du temps à recopier des phrases du Bled pour apprendre à conjuguer leurs verbes. Alors quand je veux qu'ils fassent beaucoup d'entrainement, je mets au tableau des exos du genre : je (regarder) - tu (prendre) .....

Link to comment
Share on other sites

De plus, je crois qu'écrire peut aider à mémoriser, s'imprégner du contenu, ça "pose" ce qui vient d'être travaillé. Et puis, c'est notre langue, pour l'apprendre, autant l'écrire même dans les leçons ! Par exemple, les verbes. Si on vient de découvrir que les terminaisons du 3ème groupe au présent sont en général : s, s, t, ons, ez, ent... Rien de tel que de conjuguer les verbes venir et partir à l'écrit (personnellement, je fais écrire le radical en bleu et les terminaisons en vert), pour que -en faisant- ils comprennent bien la mécanique.

Alors évidemment on ne peut pas être contre ce que tu dis, mais je pense que les enfants en difficultés ne comprennent pas quand ils copient, ça demande beaucoup d'attention, donc faire attention à la présentation, à l'orthographe et en plus au sens de ce qu'on écrit, je pense que pour certains c'est impossible.

(Et puis quand on nous dit de construire la trace écrite avec les élèves, il ne faut pas rêver, ce sont toujours les bons élèves qui vont savoir quoi y mettre).

Pour les terminaisons de conjugaison je suis bien d'accord mais pour ça on n'est pas obligé de faire copier la leçon, on peut leur donner des verbes à conjuguer en entrainement. Et puis pendant qu'ils copient la leçon ils ne font pas d'exercices, alors que c'est en en faisant que justement on peut voir ce qui est vraiment compris ou pas. Alors les bons élèves vont copier la leçon et faire des exercices, et les plus en difficulté auront juste copié la leçon, qui sera en plus pas forcément lisible.

Enfin je trouve que vu la charge de notions imposées par les programmes que je n'ai pas le temps de faire copier les leçons.

Dur dilemne quand même....

PS : ah et aussi, je passe déjà beaucoup de temps pour l'école en préparation et en correction, et rajouter en plus du temps de correction de leçons.... non!

Link to comment
Share on other sites

Manue89 , je pensais comme toi ... Ayant depuis testé 2 méthodes en conjugaison, je partage mon expérience :

méthode 1 :

-recherche (inspirée des manuels, parfois souvent tarabiscottées ou chronophages)

- leçon photocopiée pour gagner du temps :)

- mémorisation en devoir (exemple : apprendre leçon n°14)

- puis exercices, exercices, exercices la plupart du temps sur fiche pour s'entraîner (pour en faire plus, pour que ça rentre) avec toutes le corrections qui vont avec.

méthode 2 :

-recherche plus "simple/courte" (je garde le "tarabicottage" plutôt pour les exos en fin de séquence)

- leçon écrite (je fais un gros effort pour la formuler avec le moins de mots possible et je joue avec les couleurs pour mettre en relief ce qui est à retenir, ça me demande plusieurs essais à la maison)

- mémorisation ciblée (exemple: "lire leçon N°14 , savoir par coeur les terminaisons" ou la semaine suivante "savoir épeler les verbes en rouge" => dans mes leçons de conjugaison, le radical est en bleu/les terminaisons en vert, et les particularités en rouge , comme ils viennent, les "2 n" sont en rouge ou le "ai" de nous faisons)

- exercices à l'oral ou sur ardoise pour s'entraîner (exemple : 2 fois par semaine : dictées de verbe, en insistant sur l'écriture des verbes particuliers, comme "ils viennent" avec ses 2 n) . Ce que j'appelle dictée de verbes, c'est sur l'ardoise : il va, nous faisons, vous dites... en rapport avec ce que j'avais demandé de mémoriser les jours d'avant (bien sûr je passe par des dictées de verbes réguliers quand on voit les verbes réguliers)

- et quand c'est à peu près bon (c'est à dire que les difficultés orthographiques sont levées pour la 90 % des élèves), alors je donne 2 bons exos cette fois avec des phrases à copier, des sujets à pronominaliser, les exos "typiques" des manuels (que je recopie au tableau pour ne pas faire de photocopie). Eventuellement 2 autres à la séance suivante si besoin.

J'ai observé :

- que la méthode 1 est gourmande en temps et en photocopie, ainsi qu'en correction .L'assimilation par les élèves est "moyenne". Elle ne fait pas beaucoup écrire les élèves. La diversité des consignes sur les fiches noient parfois le poisson (élève concentré sur "ce qu'il faut faire" , la consigne, plus que la production d'un verbe correctement écrit). Profite aux bons élèves mais pas assez aux moyens et aux faibles. Beaucoup de boulot pour l'enseignant, pour une satisfaction moyenne. :mellow:

- que la méthode 2 demande très peu de photocopie (aucune même), qu'elle demande très peu de temps de préparation, idem pour les corrections. Elle fait écrire les élèves : les leçons et les exercices. L'assimilation des élèves : je la trouve nettement meilleure pour les moyens et aussi pour les faibles (car très guidés). On passe à l'écrit sur le cahier en fin de séquence => exercices mieux réussis, donc peu de correction. Pour moi : moins de boulot et plus de satisfaction. :)

j'ai failli quitter le métier... j'y ai nettement repris goût...

Link to comment
Share on other sites

anso22 merci pour ta réponse :D

Moi je fais un mix de ce que tu fais (mais je ne dis pas que c'est bien ce que je fais, je trouve, entre autre, que ta façon de faire apprendre est super!)

Découverte : simple en effet, les trucs tarabiscotés qu'on nous enseigne à l'iufm et anim péda je trouve que c'est une perte de temps et SURTOUT que ça embrouille les gamins.

Leçon photocopiée avec un exemple à faire par l'élève (mais finalement je me demande si c'est utile)

Beaucoup d'entraînement sur ardoise

Exos au cahier avec des consignes simples, à copier puisque sur manuel, ou sur feuille sur lesquelles ils n'écrivent pas.

Je vois qu'on est d'accord en tout cas sur 2 points : la découverte et la leçon est construite par l'enseignant.

Pour le reste c'est très intéressant ton fonctionnement.... à méditer :)

En maths tu fais copier les leçons aussi?

Link to comment
Share on other sites

Manue89 , je pensais comme toi ... Ayant depuis testé 2 méthodes en conjugaison, je partage mon expérience :

méthode 1 :

-recherche (inspirée des manuels, parfois souvent tarabiscottées ou chronophages)

- leçon photocopiée pour gagner du temps :)

- mémorisation en devoir (exemple : apprendre leçon n°14)

- puis exercices, exercices, exercices la plupart du temps sur fiche pour s'entraîner (pour en faire plus, pour que ça rentre) avec toutes le corrections qui vont avec.

méthode 2 :

-recherche plus "simple/courte" (je garde le "tarabicottage" plutôt pour les exos en fin de séquence)

- leçon écrite (je fais un gros effort pour la formuler avec le moins de mots possible et je joue avec les couleurs pour mettre en relief ce qui est à retenir, ça me demande plusieurs essais à la maison)

- mémorisation ciblée (exemple: "lire leçon N°14 , savoir par coeur les terminaisons" ou la semaine suivante "savoir épeler les verbes en rouge" => dans mes leçons de conjugaison, le radical est en bleu/les terminaisons en vert, et les particularités en rouge , comme ils viennent, les "2 n" sont en rouge ou le "ai" de nous faisons)

- exercices à l'oral ou sur ardoise pour s'entraîner (exemple : 2 fois par semaine : dictées de verbe, en insistant sur l'écriture des verbes particuliers, comme "ils viennent" avec ses 2 n) . Ce que j'appelle dictée de verbes, c'est sur l'ardoise : il va, nous faisons, vous dites... en rapport avec ce que j'avais demandé de mémoriser les jours d'avant (bien sûr je passe par des dictées de verbes réguliers quand on voit les verbes réguliers)

- et quand c'est à peu près bon (c'est à dire que les difficultés orthographiques sont levées pour la 90 % des élèves), alors je donne 2 bons exos cette fois avec des phrases à copier, des sujets à pronominaliser, les exos "typiques" des manuels (que je recopie au tableau pour ne pas faire de photocopie). Eventuellement 2 autres à la séance suivante si besoin.

J'ai observé :

- que la méthode 1 est gourmande en temps et en photocopie, ainsi qu'en correction .L'assimilation par les élèves est "moyenne". Elle ne fait pas beaucoup écrire les élèves. La diversité des consignes sur les fiches noient parfois le poisson (élève concentré sur "ce qu'il faut faire" , la consigne, plus que la production d'un verbe correctement écrit). Profite aux bons élèves mais pas assez aux moyens et aux faibles. Beaucoup de boulot pour l'enseignant, pour une satisfaction moyenne. :mellow:

- que la méthode 2 demande très peu de photocopie (aucune même), qu'elle demande très peu de temps de préparation, idem pour les corrections. Elle fait écrire les élèves : les leçons et les exercices. L'assimilation des élèves : je la trouve nettement meilleure pour les moyens et aussi pour les faibles (car très guidés). On passe à l'écrit sur le cahier en fin de séquence => exercices mieux réussis, donc peu de correction. Pour moi : moins de boulot et plus de satisfaction. :)

j'ai failli quitter le métier... j'y ai nettement repris goût...

Anso, elle est très intéressante ta manière de pratiquer ! Je débute et j'ai tendance à faire faire trop d'exercices sur le cahier du jour (certainement pour faire plaisir aux parents :sleeping: dont certains pensent que quantité rime avec qualité…)

J'ai aussi tendance à faire trop de photocopies : déjà parce que je n'ai que deux manuels (français et étude de la langue) et d'autre part pour varier les supports. En sciences, histoire, geo je n'ai pas vraiment le choix car pas de manuels de toutes façons.

Pour les leçons de français : j'alterne la copie et la leçon photocopiée, mais c'est vrai que ça me hérisse quand je vois des leçons mal copiées et bourrées de fautes ! et puis ça me fait perdre un temps précieux de les corriger ! c'est autant d'exercices non faits dans le cahier du jour :devil:

Je vais méditer tout ça et en tout cas pour la conjugaison je vais adopter ta démarche dès demain ! j'avais déjà laissé tomber les situations de recherche alambiquées du manuel pour une pédagogie plus "explicite" qui me parait plus adaptée à la conjugaison. Au grand désespoir de la CPC qui me suit :fear: Et puis la conjugaison, c'est la conjugaison, à un moment donné il faut qu'ils apprennent par coeur !

Merci en tout cas de ton vécu, ça aide énormément des débutants comme moi !

Link to comment
Share on other sites

Anso22 petite question tu as un cours simple ou double. Car j'aimerais bien faire plein d'exo sur ardoise mais en double niveau je leur fais faire les exo sur le cahier du jour pendant que je suis avec l'autre groupe mais des fois pour certains c'est dur de voir que tout est faux car il leur aurait fallu plus de temps d'entraînement.

Euh je sais pas si je suis claire lol

Link to comment
Share on other sites

J'explique à ma réunion de rentrée que le cahier ne se remplit pas forcément "vite" car je fais beaucoup d'oral et d'ardoise (donc pas la peine de comparer avec le cahier du cousin ou de la cousine qui est plus rempli, je leur dis que " ça ne veut rien dire") . Je leur dis que je passe à l'écrit que quand je sens que "c'est mûr". Par contre, quand on passe à l'écrit, c'est fait à la main de l'élève. (Je copie l'exercice en laissant des trous pour celui qui est "dys"). Voilà, comme j'explique mon fonctionnnement aux familles (je n'ai pas senti de désapprobation), je l'assume mieux et je me sens à l'aise avec ce fonctionnement. Ceci dit avec le temps, ils écrivent de plus en plus vite donc le cahier avance bien quand même !

Pour ce qui est de "ça me hérisse de voir les leçons mal copiées et bourrées de fautes"... Personnellement, ça ne me fait penser au fameux "statut de l'erreur". C'est comme tout apprentissage, faut bien commencer par le début, et petit à petit on voit les améliorations ! (de septembre à janvier, on voit déjà d'énormes progrès). C'est vrai que notre temps est précieux, mais notre rôle l'est encore plus. Alors je prends du recul. Si y'a des erreurs dans la copie de la leçon, je les corrige ou je réécris le mot (je redis que mes leçons sont courtes donc il n'y a pas 50 fautes non plus) . Si c'est exagéré, je note sur le cahier "Attention à la copie !" comme ça les parents voient et ça fait toujours son petit effet. Si vraiment il y a un problème de copie qui dure dans le temps, alors je creuse : problème de vue ? d'agilité occulaire ? ( je ne sais pas si ça se dit, mais je pense à l'orthoptie), de décodage/adressage? ( alors se pose la question d'un bilan orthophonie). Si c'est vraiment affreux ou illisible, je photocopie la page d'un beau cahier (cas des élèves "dys" parfois). J'utilise aussi des tampons pour motiver. Les élèves sont habitués et ça ne prend pas beaucoup de temps de corriger, et même de moins en moins car ils savent copier du coup.

J'espère que tu ne vas pas te fâcher avec ta CPC à cause de moi... ;) Pour ce qui est de la conjugaison, c'est vrai que je l'appréhense un peu comme de l'orthographe. C'est pas de "savoir conjuguer un verbe " qui est important à mes yeux mais de "savoir écrire correctement un verbe conjugué" en situation.

A plus !

Link to comment
Share on other sites

mich mich : j'ai un cours simple. c'est vrai que ça aide. Mais le programme est assez similaire en français sur le cycle 3. Je pense que j'essaierais de fonctionner en "groupe classe" en français avec différenciation à certains moments. Surtout en CM1/CM2.

Une idée : donner un exercice sur le cahier du jour que si cela a été travaillé à l'ardoise ou à l'oral avant (veille ou avant-veille) pendant 10/15 mn. Sinon abstiens-toi et propose un exercice supplémentaire sur la notion précédente. C'est nous aussi qui voulons "aller" parfois plus vite que la musique non? (c'est tentant, pour avancer dans le programme :) )...

Link to comment
Share on other sites

Merci Anso pour ces judicieux conseils !

T'inquiète , je ne vais pas me fâcher avec ma CPC qui est charmante au demeurant !

On n'est juste pas toujours d'accord sur la manière d'aborder telle ou telle séance (elle est très pro socio-constructivisme et moi beaucoup moins ... ) mais elle sait entendre mes arguments.

J'ai aussi des tampons Pour motiver mes élèves et j'ai noté de sérieux progrès chez beaucoup d'entre eux , mais j'ai encore quelques irréductibles : ) de moins en moins heureusement !

Link to comment
Share on other sites

Moi aussi j'ai des irréductibles qui font peu d'efforts de copie. Je marche avec les tampons, et en janvier, je commence à sanctionner ceux qui se fichent de moi en copie (ils recopient leur leçon...)

Mais cette année où j'utilise très peu de manuel en Histoire ou sciences (pas du tout), je fais quand même TOUT copier dans le cahier et j'en suis ravie. Ils ont quand même des photocops, mais sans texte :les photocops, c'est seulement pour des documents, ou une illustration qui fait joli dans le cahier ou pour un schéma en sciences (j'imprime en 9 ou 16 pages par feuille, ça me coute peu au final en photocops). Tout le texte est copié. AU final, je trouve qu'ils copient de mieux en mieux, de plus en plus vite, et l'inspecteur était tout épaté par mes cahiers.

Je projette des docs au vidéoprojecteur, aussi.

En revanche, j'utilise pas mal de photocops pour les tests de ceintures. Je n'ai pas trouvé comment faire autrement vu que chaque élève a un test de "sa couleur". Mais en calcul et en conjugaison, c'est un tout petit bout de papier, avec l'énoncé du test, qu'ils collent sur une feuille de classeur.

Link to comment
Share on other sites

mich mich : j'ai un cours simple. c'est vrai que ça aide. Mais le programme est assez similaire en français sur le cycle 3. Je pense que j'essaierais de fonctionner en "groupe classe" en français avec différenciation à certains moments. Surtout en CM1/CM2.

Une idée : donner un exercice sur le cahier du jour que si cela a été travaillé à l'ardoise ou à l'oral avant (veille ou avant-veille) pendant 10/15 mn. Sinon abstiens-toi et propose un exercice supplémentaire sur la notion précédente. C'est nous aussi qui voulons "aller" parfois plus vite que la musique non? (c'est tentant, pour avancer dans le programme :) )...

Oui peut être que des fois je veux aller vite.

J'avoue qu'en cp ce1 j'ai un peu la pression.

En fait pour les exo de grammaire par exemple on fait la découverte le lundi on s'entraîne avec manip le mardi et exo le jeudi et vendredi

Mais pour l'orthographe on fait la découverte le jeudi et hop le vendredi exo. En même temps c'est pas le même genre d'exo. La c'est plus de la lecture car les exo sont du genre recopie le mot si tu entends le son ...

Link to comment
Share on other sites

Charivari : Ce que tu décris, c' est, pour ma part, le genre que cahiers que j'aime. Question: quelle "longueur" font tes synthèses écrites à peu près ? (tu as des CM1 c'est ça?) C'est pour me rendre compte...

Nafela : tu parlais de lecture en réseau sur des thèmes. Je n'ai jamais travaillé par thème pour le moment en littérature (on a des séries de livres, alors je les utilise, mais les sujets n'ont rien à voir les uns avec les autres). Alors question bête : tu collectes divers albums ou romans sur un même thème, c'est ça? Mais tu les achètes ou tu empruntes? ( ça doit prendre du temps de tout chercher?). Concrètement, tu lis l'histoire à tout le monde comme on peut le faire en maternelle? Donc tout les élèves n'ont pas le "livre" en main pour le lire eux-mêmes ? Merci de m'éclairer !

.

Link to comment
Share on other sites

J'ai des Cm2. Une leçon tient sur 1 page / 1,5 page de grand cahier, avec :

Le titre sous forme de question

Une petite frise coloriée pour situer la période étudiée.

1. Je me demande

2 à 4 lignes d'hypothèses

2. Je cherche

Un petit document collé (texte ou image)

3. Je conclus

5 à 10 lignes de "leçon"

4. Je retiens

2 à 3 questions auxquelles il faut être capable de répondre.

Link to comment
Share on other sites

Vraiment très intéressant ce post ! Je suis en plein prise de conscience moi aussi quand je vois le nombre de ramettes de papier que nous consommons dans mon école !!!

J'ai un fichier de maths en CE2, le Cap maths que j'aime beaucoup mais ce qui me rend dingue c'est qu'il faut, en plus du fichier, faire sans arrêt des photocopies supplémentaires pour les phases de recherche. Parfois il s'agit de jeux que je plastifie et qui seront réutilisés l'a prochain mais très souvent ce sont des photocopies à usage unique ! Entre le matériel, les fiches recherches, les jeux, les évals... je commence à me demander à quoi sert le fichier !!!

Merci pour vos idées... Elles tombent à pic ! C'est ma première année en CE2 et je ne suis pas du tout contente de mon fonctionnement.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...