Jump to content
clairette28

Remplaçant et réforme des rythmes ?

Recommended Posts

shiva

J'ai déjà un rendez-vous un mercredi matin de novembre chez le pédiatre. Il m'a été impossible d'avoir un rendez-vous un mercredi après-midi. D'habitude, j'essaie de prendre pendant les vacances scolaires, mais là ça n'a pas été possible. Je ferai donc une demande d'autorisation d'absence dès septembre, au cas où.

mais non, appelle l'ia d'abord, il y a sûrement moyen de faire plus simple!

J'en parlerai à la secrétaire qui me dira quoi faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
missnina

J'ai déjà un rendez-vous un mercredi matin de novembre chez le pédiatre. Il m'a été impossible d'avoir un rendez-vous un mercredi après-midi. D'habitude, j'essaie de prendre pendant les vacances scolaires, mais là ça n'a pas été possible. Je ferai donc une demande d'autorisation d'absence dès septembre, au cas où.

mais non, appelle l'ia d'abord, il y a sûrement moyen de faire plus simple!

J'en parlerai à la secrétaire qui me dira quoi faire.

voilà!

Share this post


Link to post
Share on other sites
nanniss

Ouai c'est dingue cette réforme!!!

Je vais appeler la secrétaire de ma circo quand ça sera ouvert,pour savoir si elle a des news.....

Puis je verrai avec elle.....mais bon en même temps je vais pas être la seule brigade avec des enfants...pff

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Ouai c'est dingue cette réforme!!!

Je vais appeler la secrétaire de ma circo quand ça sera ouvert,pour savoir si elle a des news.....

Puis je verrai avec elle.....mais bon en même temps je vais pas être la seule brigade avec des enfants...pff

Et pour quelles raisons les PE ayant déjà élevé leurs enfants ou n'en ayant pas devraient faire la totalité des permanences bénévoles ?

Ce qui ne va pas, c'est la situation en elle-même, et essayer de sauver uniquement ses fesses sans s'occuper de celles des copains ne fera que retarder le coup de pied !

Il est important de se battre tous ensemble contre les aberrations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

+1 Goëllette!

Share this post


Link to post
Share on other sites
kpl

Merci Goelette!...

Je vais encore râler mais le "moi j'ai des enfants donc je suis prioritaire"... J'ai du mal!... On a tous une vie et des contraintes personnelles (parce que les gens qui ont des parents très âgés par exemple et qui doivent s'en occuper ou toute autre contrainte extérieure, ils passent toujours après!...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jolimie

Heureusement on n'en est pas encore à bosser en 3X8 ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Heureusement on n'en est pas encore à bosser en 3X8 ....

Le rapport avec le sujet ? :noelblush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jolimie

J'ai un cousin qui bosse dans une fonderie en 3X8 avec des conditions de travail extrêmement pénibles et des horaires sans concessions : pour les RDV chez le pédiatre ou autres tu peux toujours te brosser et ce pour un salaire de misère. Je sais bien qu'il ne faut pas tout accepter mais bon je relativise. Cette situation va durer au maximum une année scolaire puisque les écoles vont logiquement passer à la semaine de 4j1/2 en septembre 2014. Ce qui me choque c'est que beaucoup d'entre nous sont prêts à truander, frauder, laisser les situations difficiles aux autres .... Bref à se montrer d'un égoïsme majuscule et fort loin à mon sens de ce que nous devons enseigner à nos élèves. Alors oui, si nous devions vivre une situation vraiment pénible, il faudrait se mobiliser collectivement et dans le respect des autres.

Notre métier est difficile mais vu la difficulté des concours nous l'avons tous choisi en connaissance de cause. La part de présence à l'école laisse du temps pour la vie personnelle. A nous aussi de faire un effort d'organisation ou nous arriverons à des temps de présence obligatoire dans les écoles comme il en a été question.

A signaler que j'ai été longtemps brigade et que les conditions de remplacement étaient aussi très difficiles (remplacements longs souvent à 50 km de mon domicile entre autres.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
nanniss

Je crois qu'on s'est mal compris, je suis bien d accord avec vous les filles.

Je ne vois pas pourquoi celle qui n'ont pas d'enfants devraient se taper le sale boulot.

Je disais juste que si comme ils le diset ils préviennent le mardi pour le mercredi moi avec un bébé je ne peux pas m organiser car en plus je ai aucune famille ici pour me dépanner.

Puis franchement prévenir la veille pour le lendemain c'est vraiment prendre les gens pour des C.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Je crois qu'on s'est mal compris, je suis bien d accord avec vous les filles.

Je ne vois pas pourquoi celle qui n'ont pas d'enfants devraient se taper le sale boulot.

Je disais juste que si comme ils le diset ils préviennent le mardi pour le mercredi moi avec un bébé je ne peux pas m organiser car en plus je ai aucune famille ici pour me dépanner.

Puis franchement prévenir la veille pour le lendemain c'est vraiment prendre les gens pour des C.....

De la même façon que ceux qui n'ont pas d'enfant ou les ont déjà élevés seront ennuyés pour tout un tas d'autres raisons.

C'est le fait même de ces remplacements en plus des heures légales qui est absurde, et c'est contre lui, TOUS ENSEMBLE (TR et autres), qu'il faut lutter, même si l'an prochain, tout le monde, malheureusement, passera à 4 jours et demi avec le mercredi travaillé, car c'est la porte ouverte à tout un tas d'autres fonctionnements aberrants.

Et je trouve particulièrement couard de ne pas s'opposer au système officiellement, tous ensemble, dès la réunion TR de rentrée, si on n'a pas l'intention de réellement faire ces astreintes. (Libre à ceux qui sont volontaires, quitte à ce que ces heures ne soient jamais payées ni décomptées ou rendues, d'accepter, c'est tout à fait leur droit que je ne renie pas.)

Mais je vois déjà la situation, dans certaines IEN, où sur une dizaine de ZIL, trois diront qu'ils ont des enfants en bas âge, trois qu'ils habitent trop loin, trois autres se tairont alors que dans les faits, ils ne seront jamais présents, et peu d'entre eux ouvriront leur bouche pour dire : "Monsieur (ou Madame) l'IEN, ce système est problématique D'UNE FAÇON GENERALE, et nous voulons, TOUS ENSEMBLE, dans le respect des textes et des personnes et l'honnêteté par rapport à la réalité, trouver un fonctionnement qui permettra, en fonction de la situation de la circo, de faire en sorte que les enseignants absents le mercredi matin (ou le samedi) soient remplacés SANS que cela nuise à la vie privée des TR et les oblige à effectuer des astreintes bénévoles."

Le mieux, donc, est que tous les syndicats prennent le problème au sérieux, avant la rentrée, afin d'éviter les situations difficiles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
myboo45

+ 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
nanniss

Oui j'espère franchement qu'ils se rendront compte que c'est une réforme bidon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
filippe

J'ai un cousin qui bosse dans une fonderie en 3X8 avec des conditions de travail extrêmement pénibles et des horaires sans concessions : pour les RDV chez le pédiatre ou autres tu peux toujours te brosser et ce pour un salaire de misère. Je sais bien qu'il ne faut pas tout accepter mais bon je relativise. Cette situation va durer au maximum une année scolaire puisque les écoles vont logiquement passer à la semaine de 4j1/2 en septembre 2014. Ce qui me choque c'est que beaucoup d'entre nous sont prêts à truander, frauder, laisser les situations difficiles aux autres .... Bref à se montrer d'un égoïsme majuscule et fort loin à mon sens de ce que nous devons enseigner à nos élèves. Alors oui, si nous devions vivre une situation vraiment pénible, il faudrait se mobiliser collectivement et dans le respect des autres.

Notre métier est difficile mais vu la difficulté des concours nous l'avons tous choisi en connaissance de cause. La part de présence à l'école laisse du temps pour la vie personnelle. A nous aussi de faire un effort d'organisation ou nous arriverons à des temps de présence obligatoire dans les écoles comme il en a été question.

A signaler que j'ai été longtemps brigade et que les conditions de remplacement étaient aussi très difficiles (remplacements longs souvent à 50 km de mon domicile entre autres.)

Est-ce que sous prétexte que d'autres ont des conditions pires que les nôtres nous devons tout accepter ? Parce que dans ce cas on peut aller loin ! On trouvera toujours pire que soi et ce n'est plus la peine de rien réclamer. Tant qu'on y est, dans ce cas-là, pourquoi ne pas demander à ce que nos indemnités soient supprimées et nos salaires baissés ? Cela nous permettrait de participer à l'effort de redressement des finances publiques...

Non, plus sérieusement, il n'est pas admissible qu'un certain nombre d'entre nous doive se préparer chaque semaine à "éventuellement travailler". Cela n'a jamais été le cas dans l'éducation nationale, et il n'y a aucune raison valable pour que ça existe ! Même si ailleurs certains ont des conditions moins bonnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

Exigeons de bosser 3X8...Ou je ne sais pas, moi, faire comme au Maroc, les gamins ont cours le matin ou l'après-midi, et on garde le même maître. Ou ne scolarisons pas les filles...

Jolimie, je ne supporte plus ce discours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bibinoute

J'ai un cousin qui bosse dans une fonderie en 3X8 avec des conditions de travail extrêmement pénibles et des horaires sans concessions : pour les RDV chez le pédiatre ou autres tu peux toujours te brosser et ce pour un salaire de misère. Je sais bien qu'il ne faut pas tout accepter mais bon je relativise. Cette situation va durer au maximum une année scolaire puisque les écoles vont logiquement passer à la semaine de 4j1/2 en septembre 2014. Ce qui me choque c'est que beaucoup d'entre nous sont prêts à truander, frauder, laisser les situations difficiles aux autres .... Bref à se montrer d'un égoïsme majuscule et fort loin à mon sens de ce que nous devons enseigner à nos élèves. Alors oui, si nous devions vivre une situation vraiment pénible, il faudrait se mobiliser collectivement et dans le respect des autres.

Notre métier est difficile mais vu la difficulté des concours nous l'avons tous choisi en connaissance de cause. La part de présence à l'école laisse du temps pour la vie personnelle. A nous aussi de faire un effort d'organisation ou nous arriverons à des temps de présence obligatoire dans les écoles comme il en a été question.

A signaler que j'ai été longtemps brigade et que les conditions de remplacement étaient aussi très difficiles (remplacements longs souvent à 50 km de mon domicile entre autres.)

Est-ce que sous prétexte que d'autres ont des conditions pires que les nôtres nous devons tout accepter ? Parce que dans ce cas on peut aller loin ! On trouvera toujours pire que soi et ce n'est plus la peine de rien réclamer. Tant qu'on y est, dans ce cas-là, pourquoi ne pas demander à ce que nos indemnités soient supprimées et nos salaires baissés ? Cela nous permettrait de participer à l'effort de redressement des finances publiques...

Non, plus sérieusement, il n'est pas admissible qu'un certain nombre d'entre nous doive se préparer chaque semaine à "éventuellement travailler". Cela n'a jamais été le cas dans l'éducation nationale, et il n'y a aucune raison valable pour que ça existe ! Même si ailleurs certains ont des conditions moins bonnes.

+1 !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Ce qui est important, outre le fait de recommencer à interroger nos différents syndicats locaux, c'est de témoigner ici de la réalité de ces remplacements dans les différents départements (voire IEN) ici, avec, éventuellement, les textes ou écrits produits, dans un sens ou un autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tess_one

En Dordogne, les remplaçants seront à 4,5 j même si l'école de rattachement est à 4 j. Motif avancé : les écoles qui seront encore à 4 j le seront à titre dérogatoire. Donc nous bosserons le mercredi matin et les heures seront décomptées dans le logiciel ARIA annuellement et compensées. Sur ce dernier point j'attends de voir, une circulaire doit paraître... mais je ne travaillerai pas bénévolement c'est au moins ça de sûr !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

En Dordogne, les remplaçants seront à 4,5 j même si l'école de rattachement est à 4 j. Motif avancé : les écoles qui seront encore à 4 j le seront à titre dérogatoire. Donc nous bosserons le mercredi matin et les heures seront décomptées dans le logiciel ARIA annuellement et compensées. Sur ce dernier point j'attends de voir, une circulaire doit paraître... mais je ne travaillerai pas bénévolement c'est au moins ça de sûr !

Compensée comment ?

Une circulaire est infra-législative, donc elle ne pourra pas aller contre la loi.

Maintenant, la circulaire est-elle au-dessus ou au-dessous du décret ... j'avoue que j'ai la flemme de vérifier mais il me semble qu'elles sont en dessous.

Elles ne peuvent que peuvent que le préciser et non aller contre. :scratch:

(http://circulaires.legifrance.gouv.fr/index.php?action=aProposOrdreJuridiqueFrancais)

Share this post


Link to post
Share on other sites
shiva

En Dordogne, les remplaçants seront à 4,5 j même si l'école de rattachement est à 4 j. Motif avancé : les écoles qui seront encore à 4 j le seront à titre dérogatoire. Donc nous bosserons le mercredi matin et les heures seront décomptées dans le logiciel ARIA annuellement et compensées. Sur ce dernier point j'attends de voir, une circulaire doit paraître... mais je ne travaillerai pas bénévolement c'est au moins ça de sûr !

Mais du coup ça voudrait dire que si vous êtes sur une école à 4 jours (donc 24h sur 4j) et que vous travaillez en plus le mercredi, ça fera 27h. Est-ce que c'est légal ?

Ce que je crains, c'est qu'on va nous promettre des compensations et au final, on l'aura dans l'os. J'appelle la secrétaire la semaine prochaine pour en savoir plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tess_one

En Dordogne, les remplaçants seront à 4,5 j même si l'école de rattachement est à 4 j. Motif avancé : les écoles qui seront encore à 4 j le seront à titre dérogatoire. Donc nous bosserons le mercredi matin et les heures seront décomptées dans le logiciel ARIA annuellement et compensées. Sur ce dernier point j'attends de voir, une circulaire doit paraître... mais je ne travaillerai pas bénévolement c'est au moins ça de sûr !

Mais du coup ça voudrait dire que si vous êtes sur une école à 4 jours (donc 24h sur 4j) et que vous travaillez en plus le mercredi, ça fera 27h. Est-ce que c'est légal ?

Ce que je crains, c'est qu'on va nous promettre des compensations et au final, on l'aura dans l'os. J'appelle la secrétaire la semaine prochaine pour en savoir plus.

Je pense qu'on pourrait même bosser plus de 27h : entre les APC dans les écoles sur les 4 jours (vraiment le pire des cas 1 h par jour soit 4 heures/semaine) et le mercredi qui peut dépasser 3h (imaginons 8h30/12h soit 3h30), on peut arriver dans le pire des cas à plus de 30 heures : 31 heures devant les élèves :excl: 7 heures de plus par semaine que prévues dans les obligations de services des enseignants :mad: ça m'étonnerais qu'on y échappe... Le truc que je vois bien venir, c'est être prévenue au dernier moment, déjà dans l'école de rattachement, par la personne du services des remplaçants : "oh ben on a rien pour vous aujourd'hui, vous récupérez des heures" (au lieu de rester en supplément dans l'école comme c'était avant). C'est pour ça que j'attends de voir la future circulaire, car je vais vivre en fourgon cette année, loin de chez moi et de ma famille, puisque ma mutation a été refusée et que pour diverses raisons je ne peux pas prendre de logement, donc pas question de glandouiller dans le fourgon en milieu de semaine.

Goelette, la circulaire précise les conditions d'application du décret au niveau départemental.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tekila

Après les enseignants qui squattent chez leurs collègues à tour de rôle dans la semaine parce qu'ils sont en poste loin de chez eux, maintenant certains doivent vivre dans un fourgon ? Ca dépasse l'entendement...

Bon courage Tess !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Goelette, la circulaire précise les conditions d'application du décret au niveau départemental.

C'est bien ce que je pense, donc elle ne peut pas aller contre, ni contre tous les textes supérieurs qui nous régissent, donc elle ne peut pas obliger un TR à enseigner devant les élèves davantage que 24h, et comme les notions d'heures supplémentaires et d'astreinte n'existent pas dans l'enseignement primaire, je ne vois pas comment l'IA peut faire pour exiger des TR qu'ils soient mobilisables légalement 4 jours et demi quel que soit leur nombre d'heures effectuées chaque jour ... :scratch:

Et avec quel budget prévoit-il de payer les heures supp', si malgré tout il les promet, et de quelle façon pourront-elles être légalement rendues (c'est à dire de façon à ce que le TR soit couvert s'il lui arrive un accident un jour "rendu" pour cause de service trop fait et qu'il s'adonne à un loisir ou une occupation personnelle ?

Donc dès que tu as la circulaire en question, je veux bien que tu la mettes sur ce sujet !

Share this post


Link to post
Share on other sites
shiva

Je pense qu'on pourrait même bosser plus de 27h : entre les APC dans les écoles sur les 4 jours (vraiment le pire des cas 1 h par jour soit 4 heures/semaine) et le mercredi qui peut dépasser 3h (imaginons 8h30/12h soit 3h30), on peut arriver dans le pire des cas à plus de 30 heures : 31 heures devant les élèves :excl: 7 heures de plus par semaine que prévues dans les obligations de services des enseignants :mad: ça m'étonnerais qu'on y échappe... Le truc que je vois bien venir, c'est être prévenue au dernier moment, déjà dans l'école de rattachement, par la personne du services des remplaçants : "oh ben on a rien pour vous aujourd'hui, vous récupérez des heures" (au lieu de rester en supplément dans l'école comme c'était avant). C'est pour ça que j'attends de voir la future circulaire, car je vais vivre en fourgon cette année, loin de chez moi et de ma famille, puisque ma mutation a été refusée et que pour diverses raisons je ne peux pas prendre de logement, donc pas question de glandouiller dans le fourgon en milieu de semaine.

Goelette, la circulaire précise les conditions d'application du décret au niveau départemental.

Quand je parlais des 27h, je parlais bien entendu en dehors des APC (mais ça peut faire plus que 27h effectivement, si on dépasse les 3h le mercredi ; je n'y avais pas pensé).

Tu vas galérer cette année avec l'éloignement, la vie dans le fourgon. Bon courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
FILoSIK

Dans l'Aude, à l'époque où la semaine à 4,5 jours existait, je connais un brigade qui a bien récupéré ses heures en fin d'année et qui est parti en vacances bien avant les autres.

Va falloir être à jour sur notre compteur d'heures travaillées !

Bon courage à tous! Cette rentrée s'annonce mouvementée....
Adieu mardi soir farniente :( ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Dans l'Aude, à l'époque où la semaine à 4,5 jours existait, je connais un brigade qui a bien récupéré ses heures en fin d'année et qui est parti en vacances bien avant les autres.

Il l'a fait, mais en avait-il légalement le droit ?

Parce que c'est ça qui est important.

J'ai été Brigade et on ne m'a jamais fait travailler des jours non prévus par le fonctionnement majoritaire de mon secteur et je ne connais aucun TR qu'on ait obligé dans ce sens.

Par contre, les exceptions (semaine de 4 jours), contrairement à celles de la rentrée qui arrive (semaine de 4 jours et demi) étaient attrayantes, en ce sens que beaucoup de TR souhaitaient ne pas travailler le samedi ou le mercredi et se portaient volontaires pour août, juillet et les morceaux de petites vacances, mais aucun ne faisait les deux. C'était un calcul du gestionnaire en fin d'année : tant de TR pour les "4 jours", et basta. S'il n'y avait plus de TR à 4 jours pour les périodes concernées, il n'envoyait personne, et itou pour ceux à 4 jours et demi.

C'était clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tess_one

Va falloir être à jour sur notre compteur d'heures travaillées !

Tout est dit : en fait il faut tenir un tableau avec les heures pour chaque jour (nombre de semaines de classe x 24 h) et les heures des "108 heures" et quand on arrive à la fin ... vacances. Mais c'est faisable seulement en théorie : pour ceux qui seront en arrêt maladie ou celles en congé maternité à ce moment là ? Ca aura été du bénévolat, les heures non récupérables ne seront pas payées.

Et une autre question me vient à l'esprit : pour les remplaçants dont l'école de rattachement est sur 4 jours, celle-ci sera fermée le mercredi. Il va donc falloir attendre le matin à la maison (ou dans le fourgon...) un hypothétique appel, en ayant prévu le cas échéant la garde des enfants. Mais si on ne nous appelle pas, cette "astreinte" en quelque sorte ne comptera pas dans les heures. Il me semble que nous devrons poser cette question à la réunion de pré-rentrée avec les IEN.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Et une autre question me vient à l'esprit : pour les remplaçants dont l'école de rattachement est sur 4 jours, celle-ci sera fermée le mercredi. Il va donc falloir attendre le matin à la maison (ou dans le fourgon...) un hypothétique appel, en ayant prévu le cas échéant la garde des enfants. Mais si on ne nous appelle pas, cette "astreinte" en quelque sorte ne comptera pas dans les heures. Il me semble que nous devrons poser cette question à la réunion de pré-rentrée avec les IEN.

Mais ce problème, très important, a été évoqué plusieurs fois sur ce sujet, et très récemment par moi-même dans un post récent.

La notion d'astreinte n'existe pas. Si tu n'es pas appelée et que tu es restée chez toi, tes heures ne seront pas comptabilisées comme faites.

C'est, notamment là-dessus, qu'il est urgent que les syndicats défendent les TR, parce que, même si les ien et gestionnaires savent qu'on ne peut pas demander aux tr d'enseigner plus de 24h par semaine, que le paiement d'heures supplémentaires n'est pas prévu, pas plus que le rattrapage des heures, ils ont besoin d'avoir des tr disponibles le mercredi donc useront de stratagèmes ou de pressions pour cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
shiva

J'ai reçu un e mail du snuipp avec cette partie :

Organisation du remplacement avec les différents rythmes

Les personnels titulaires remplaçants travailleront indifféremment le mercredi ou le samedi. Si les horaires devaient dépasser la quotité de 24 heures par semaine devant élèves, une récupération sera mise en place (journées de congé, RTT) « le plus tôt possible en fonction des nécessités du service ». Une réunion à leur attention aura lieu le mercredi 4 septembre.

Rien n'est dit à propos du fait qu'on soit prévenu suffisamment tôt pour pouvoir prendre nos dispositions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

J'ai reçu un e mail du snuipp avec cette partie :

Organisation du remplacement avec les différents rythmes

Les personnels titulaires remplaçants travailleront indifféremment le mercredi ou le samedi. Si les horaires devaient dépasser la quotité de 24 heures par semaine devant élèves, une récupération sera mise en place (journées de congé, RTT) « le plus tôt possible en fonction des nécessités du service ». Une réunion à leur attention aura lieu le mercredi 4 septembre.

Rien n'est dit à propos du fait qu'on soit prévenu suffisamment tôt pour pouvoir prendre nos dispositions.

Et aucun texte n'est donné pour justifier la légalité de cette pratique...

Si des collègues enseignent le mercredi et le samedi, en plus de semaines de quatre fois six heures, ça leur fera six heures à récupérer.

Croyez-vous vraiment que ce sera possible, si dans le même temps, comme l'an dernier, il y a de grands manques de remplaçants ?

Et le problème principal est effectivement le délai pour prévenir mais également la veille ou astreinte ... pour rien !

Je pense très fort à un collègue directeur du seul groupe scolaire du seul village de sa circonscription qui va travailler le mercredi et qui vient seulement de réfléchir qu'il risque de ne pas avoir de remplaçants le mercredi voire même que ses compléments de temps partiel (les collègues ont accepté le changement mais curieusement voulaient tous ... le mercredi matin comme demi-jour "off" ...) aient un fort taux d'absentéisme ce jour-là ...

Il en oublierait presque qu'il est délégué syndical et qu'il n'accepterait pas pour lui ce qu'il préconise pour les TR de sa circo : qu'ils se rendent disponibles bénévolement chaque mercredi pour une éventuelle défection, puisque l'absence de compensation probable lui est apparemment égale ... :bye2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...