Jump to content

PE : Un métier, pas une dévotion


Gribouillette
 Share

Recommended Posts

Il y a 14 heures, Gribouillette a dit :

En gros ça donne ça :

Si pas APC : je corrige 1 heure, de midi à 13h. 13h, repas avec les collègues, et à 13h30 je retourne dans ma classe pour préparer des choses matérielles, tableau, ranger, ou autre... Chaque minute est mise à profit donc si j'ai peu de correction et/ou que tout est prêt pour l'après-midi, je prends un maximum d'avance sur les autres jours (photocops, etc...).

Tu as une pause d'une 1h45 ou 2h alors? ;)

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, sosogirafe a dit :

Tu as une pause d'une 1h45 ou 2h alors? ;)

Oui, pause de midi à 14h.

On est à 4 jours 1/2. ;) 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, berberanza a dit :

Pour ma part, je prépare toute ma période durant les vacances (hormis la première car J attends de connaître les élèves pour anticiper) : ce quiqui veut dire mes fiches de séquence, les leçons et surtout les documents. Puis je vais à l'école avant la rentrée pour imprimer toute ma période. Ça me prend du temps de mes vacances mais ça me fait gagner un temps précieux chaque jour. 

Je corrige français et mathématiques individuellement avec mes élèves (c'est mon fonctionnement, ceux qui ont terminé font des ateliers de réinvestissement en attendant la prochaine séance commune donc pas de perte de temps pour eux) et je corrige le reste le midi. 

 

Idem, je corrige individuellement au fur et à mesure tout en essayant de m'occuper aussi de ceux pour qui c'est plus long : parfois ils savent mais trainent, trainent, trainent... parfois, c'est parce qu'il y a des difficultés. Ceux qui ont fini sont en autonomie (dessins, lecture ou ceintures) ou peuvent aussi aider leurs camarades en difficulté. Je termine les corrections aux récréations quand je ne suis pas dehors et à midi.

Quand c'est possible, je trouve ça mieux de faire comme ça que de tout corriger sans eux. Là, c'est individuel, ils peuvent avoir un conseil, un coup de pouce pour aller corriger ce qui ne va pas et revenir (ou réécrire proprement quand vraiment c'est trop cochon).

 

Et idem aussi ou presque pour le premier paragraphe : j'ai du mal à anticiper la première période même en sachant mon remplacement à l'avance :secret: en revanche, aux autres vacances, je m'avance très largement.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, PommeD'Api a dit :

Idem, je corrige individuellement au fur et à mesure tout en essayant de m'occuper aussi de ceux pour qui c'est plus long : parfois ils savent mais trainent, trainent, trainent... parfois, c'est parce qu'il y a des difficultés. Ceux qui ont fini sont en autonomie (dessins, lecture ou ceintures) ou peuvent aussi aider leurs camarades en difficulté. Je termine les corrections aux récréations quand je ne suis pas dehors et à midi.

Quand c'est possible, je trouve ça mieux de faire comme ça que de tout corriger sans eux. Là, c'est individuel, ils peuvent avoir un conseil, un coup de pouce pour aller corriger ce qui ne va pas et revenir (ou réécrire proprement quand vraiment c'est trop cochon).

J'aime bien faire ça habituellement, mais avec le double niveau, c'est moins souvent possible.

Et surtout, avec la COVID, je ne pense pas continuer, ou alors faut que je réfléchisse à comment m'y prendre pour qu'il y ait la distance... me faire un genre de guichet à mon bureau. Mettre une croix sur le sol pour que l'élève sache où se placer?

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Gribouillette a dit :

Oui, pause de midi à 14h.

On est à 4 jours 1/2. ;) 

4 jours et demi aussi mais j'ai pas 2h :D (mais j'a fait une école comme ça, et c'est vrai que pour les APC et corrections ça laissait + de temps).

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Gribouillette a dit :

J'aime bien faire ça habituellement, mais avec le double niveau, c'est moins souvent possible.

Et surtout, avec la COVID, je ne pense pas continuer, ou alors faut que je réfléchisse à comment m'y prendre pour qu'il y ait la distance... me faire un genre de guichet à mon bureau. Mettre une croix sur le sol pour que l'élève sache où se placer?

Oui, le covid nous emm....enquiquine :closedeyes:

Et c'est pour le double niveau que je disais "quand c'est possible". J'y arrivais cela dit de temps en temps avec mon double niveau de cette année.

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, avec le covid, je ne sais pas comment je vais faire mes corrections... je me creuse la tête mais rien ne vient...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Gribouillette a dit :

Merci Lady Oscar. ;) 

de rien :)

J'ai la même problématique avec le covid. Depuis quelques temps je parvenais à corriger en passer près d'eux. Après le confinement je faisais des corrections collectives avec le vidéo projecteur mais ça n'est pas pareil pour eux. Ils ont besoin de sentir que la maîtresse regarde le cahier de près et félicite sur la qualité de l'écriture.

Pour l'instant, voici où j'en suis: un temps de correction collective de 11h50 à 12h pour le cahier du jour.

-scanner un cahier au hasard pour le vidéo projeter lors de la correction (ça dépendra de l'état du matériel informatique qui a vraiment besoin d'être remplacé)

-utiliser un stylo bille vert pour se corriger (grosse fierté en cp) 

-la carotte du tampon à colorier si on a soigné son écriture (ça aussi ça plait beaucoup en cp).

Link to comment
Share on other sites

Je ne vois pas ne pas viser les cahiers individuellement une année entière. Alors bon, j'me mettrai de pti coups de gel hydro entre qq cahiers ;) 

Link to comment
Share on other sites

Le 18/08/2020 à 20:59, damien a dit :

Certes on n'a pas toujours les mêmes opinions mais quand on me parle de timing entre midi et 2 ça me fait rire jaune.

Et bien pour moi entre midi et deux tout est chronomètré car j'ai 1h30 entre la sortie des élèves et l'ouverture des grilles laprem et que je dois corriger les cahiers pour pouvoir leur rendre l'après midi car leur correction individuel qui suit fait partie de ma pédagogie. Et que en plus ça me permet de ne plus avoir de corrections le soir. Donc si je commence à papillonner ou autre, les élèves ne pourront pas corriger leur cahier et en plus je me retrouverai avec des corrections après la classe. C'est ma façon de faire et la partager peut servir à qui veut. 

Sinon concernant l'ardoise, je ne l'utilise plus car cela suppose que tout le monde écrive en même temps, quand il y a des retardataires, on les attend à chaque calcul, phrase ?

J'ai choisi de faire le 1er exo d'une série ensemble au tableau /cahier de brouillon et tous les autres en autonomie sur le cahier du jour, mais c'est la méthode cleo, ils sont très vite autonomes. 

Link to comment
Share on other sites

Le 19/08/2020 à 09:20, Melle a dit :

Je travaille avec pas mal d'ateliers autocorrectifs, ce qui réduit les corrections aussi ! 

Du coup, les élèves recopient la correction, est ce qu'ils comprennent leur erreur ? 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, doubleR a dit :

Du coup, les élèves recopient la correction, est ce qu'ils comprennent leur erreur ? 

Non, ce sont des ateliers avec des étiquettes plastifiées où on utilise des pinces à linge par exemple pour indiquer la bonne réponse. 

C'est une étape (parmi d'autres !!...) de leur entraînement. Ils sont sensés me dire lorsqu'ils ne comprennent pas leurs erreurs... Après je repère vite les élèves qui ne comprennent pas et disent le contraire, car au final les évaluations ne sont pas autocorrectives 😉. Et du coup je suis particulièrement ces élèves jusqu'à ce qu'ils comprennent que c'est dans leur intérêt de me faire savoir lorsqu'ils ne comprennent pas un atelier. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 18/08/2020 à 22:09, damien a dit :

Il y a les PIDAPI mais je pratique la pédagogie Freinet de manière je dirais extrême. La correction de fait tranquillement principalement entre pairs on remarque vite que le rôle de l'enseignant là dessus est peu important. Quand les enfants sont pour la première année ds ma classe ils comprennent vite qu'ils doivent s'entraider pour avoir des textes justes...parce que je suis feignant et que les enfants le savent. Ça tient moins de la ruse pédagogique que d'une triste réalité mais bon... Je pense qu'il faut apprendre à ne rien faire qd on est enseignant et surtout pas planifier ça tue le meilleur du métier

Bonjour,

Je suis bien d’accord.
J’ai hésité à mettre en place Pidapi mais il semblerait que ce soit point cohérent en CM2 si les élèves n’ont jamais connu avant. Qu’en penses-tu ? 
Pourrais tu m’expliquer précisément comment tu fonctionnes’, en donnant des exemples? 
Je ne planifie  pas tout et laisse ainsi une place aux joies du « direct ». 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 6 months later...

Bonjour,  je me permets d'intervenir sur ce sujet qui me parle..

J'ai eu un niveau CM1 l'an dernier,  CM2 l'année précédente dans la même école,  je reste sur le CM1 l'année prochaine, j'ai fait 2 ans de CP dans une autre école et sinon que des postes de brigades, TRS et décharges de direction... Je suis en arrêt cette année depuis mi septembre,  j'ai fait un malaise à l'école,  j'étais fatiguée et essoufflée depuis qq semaines malgré les vacances mais la rentrée avec son rythme a monté d'un cran ma fatigue...

Bref après une hospitalisation et bcp d'examens on m'a diagnostiqué un cancer du sang chronique incurable mais avec lequel on peut vivre longtemps y compris sans traitement,  pour le moment je n'en ai pas mais fragile, sous surveillance a l'hôpital tous les 3 mois examens complets ....

C'est un peu l'angoisse pour la rentrée de septembre,car ma pathologie fait que je me fatigue vite...

Depuis 2 ans environ et surtout la dernière année,  je mangeais vite fait le midi et je me reposais 25 min ( pause méridienne chez moi) et idem au retour à la maison je m'ecroulais à 17h30....

Je vais donc devoir m'organiser afin d'assurer correctement mon travail sans y laisser ma santé,  je suis obligée de me préserver d'abord pour ne pas aggraver mon état etat et aussi pour ma fille puisqu'on est que toutes les 2.

Du coup j'ai investi dans des méthodes pour gagner du  temps...

Pour les corrections,  je suis en classe 1h avant le début de la classe et le mercredi matin (4h maxi) et le soir je reste 45 min en attendant ma fille qui me rejoint après le collège( même rue, bien pratique)

Il est certain quil ne faudra pas compter sur moi pour monter des projets ambitieux et chronophages ni faire des sorties avec nuitées ( ni sans nuitée d'ailleurs si journée fatigante)

Mes collègues sont évidemment au courant de mon état de santé.  Mon inquiétude est que la directrice est une dingue de boulot et de réunions... Je ne suis plus capable de rester manger le midi et de faire une réunion le soir,  la journée continue pour moi c'est fini...

Je vais parcourir ce sujet car je n'ai lu que la première page,  je trouverai peut-être des idées de fonctionnement pour gain de temps en préparation correction mais aussi en fonctionnement de classe ( je ne peux plus par exemple rapporter chez moi quantité de cahiers à corriger à cause de mes douleurs articulaires)

Bon courage à tous pour la dernière période 👍🙂

 

 

 

 

 

 

Edited by Eichhörnchen
Mot incomplet ( coll pour collège)
  • Solidaire 3
Link to comment
Share on other sites

Est-ce que tu n'aurais pas le droit à un temps partiel ? Une journée pour souffler, pour alléger tes journées en te gardant les corrections pour ton jour off.

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, lilimay a dit :

Est-ce que tu n'aurais pas le droit à un temps partiel ? Une journée pour souffler, pour alléger tes journées en te gardant les corrections pour ton jour off.

Bonjour lilimay, oui en effet la notification de rqth toute récente me permettrait d'obtenir un temps partiel de droit à 75% mais financierement je ne peux pas me le permettre. 

Je verrai si un jour( le plus loin possible) j'en ai besoin et que je ne peux plus faire autrement..

Là je suis dans une optique d'organisation et d'optimisation des outils,  ressources et fonctionnement de classe..

J'ai la chance d'être à 10 min en voiture de chez moi, poste définitif. 

J'aurais mon dernier rendez-vous de carrière à la rentrée ( prévue cette année mais je n'ai jamais pu reprendre)

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, bdisse a dit :

Une adaptation de ton temps de travail peut se faire sans perte de salaire

https://www.education.gouv.fr/vie-professionnelle-et-situation-personnelle-adaptation-du-poste-de-travail-4484

Bon courage !

En effet...je verrai donc pour la rentrée suivante si l'année prochaine a été difficile à gérer,  j'aurai plus de recul...

Merci pour le lien..🙂

Au départ mon médecin préconisait une demande de reprise temps partiel thérapeutique mais comme c'est 6 mois renouvelable 1 seule fois par pathologie dans la carrière et que je n'ai que 45 ans....je garde cette possibilité pour plus tard si besoin..

 

Edited by Eichhörnchen
Erreur syntaxe
Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Bonjour à toutes! 

Je remonte ce post... Nous devons reprendre dans quelques jours et j'ai eu un gros moment *down* avant les vacances. Envie de changer... de tout changer, ne plus enseigner, partir, faire autre chose et puis, réaliser finalement que je ne sais faire que ça, que j'aime ça (sûrement quelque part au fond de moi ...) etc... 

Durant les vacances, j'ai essayé de couper totalement avec l'école, avec ma classe... J'ai fait de la peinture, j'ai acheté plein de trucs... Et ça m'a vraiment fait du bien ! 

Cela fait 16 ans que j'enseigne mais je suis fatiguée... De quoi? Je ne sais pas vraiment ! J'ai fait ma 8e rentrée avec mes CP et le lancement de cette classe est usant. J'ai un gros gros ras le bol ! 

Si je devais lister, j'écrirais :

* l'attention que je dois porter à chacun au quotidien 
* le bruit ambiant - mes élèves ne sont pas calmes du tout cette année ! 
* la sollicitation au quotidien
* les "maîtreeeeeeesseeee"
* reprendre tout depuis 0 (apprendre à mettre de la colle, coller droit, coller au bon endroit, avoir tout son matériel etc...).
* le port du masque (je crois que c'est vraiment cela qui m'a totalement déprimée),
* les rappels pour le mettre correctement et éviter de le porter sur la tête
* la construction d'un préau dans la cour du collège qui ne me donne plus aucune visibilité (de mes fenêtres je vois le bâtiment du collège et de l'autre côté le mur d'un immeuble) je me sens totalement enfermée.. en prison ! 
* le début de la classe à 7h50 (accueil dans les classes) pendant lequel ils sont très très bruyants
* les services de récré qui ont augmentés et qui font que je ne vois plus du tout mes collègues
* "l'interdiction" de devoir rester dans un endroit de la cour mais, marcher dans toute la cour (qui est très grande) pour effectuer une surveillance dite active
* le fait de devoir rentrer certains midis à la maison à cause de mon chien (avant mon mari était à la maison tous les jours en télétravail) 
* le fait de rester à l'école certains soirs avant de partir à la danse - dans ma classe et dans laquelle il y a l'étude avec une éducatrice donc ... il y a du bruit et je ne peux rien y faire ! 
* la pression que je me mets 
* ma directrice (dont je suis la collègue la plus proche géographiquement car nos portes sont communicantes) qui crie beaucoup sur les enfants, qui a des humeurs très changeantes, avec laquelle certains jours il est très difficile de discuter (même si avant les vacances, j'ai pu lui faire savoir tout ce que je ressens profondément et qui a été vraiment à l'écoute de mon "mal être") ...

Ce qui me manque

* le contact avec des adultes
* des vrais temps d'échange avec mes collègues, des adultes quoi 
* un jour off durant lequel je pourrais faire autre chose que travailler avec des enfants... j'aimerais faire une autre tâche qu'enseigner... mais je ne sais pas quoi, c'est le flou ! 

Ma meilleure amie me dit qu'il faudrait que je trouve une autre activité à faire à l'extérieur avec des adultes... Mais ma vie est déjà bien remplie avec les activités des enfants, mon boulot etc... je vais au Yoga une heure par semaine et ça me fait beaucoup beaucoup de bien ! 

Ce qui me manque : ce sont les projets (mais pas des projets pour mes élèves), peut être des choses plus perso... Bref, je ne sais pas! 

Mon métier a longtemps été une passion (grosse erreur), j'y passe beaucoup de temps... parfois même au détriment de ma famille. Mais, parce que j'aime bien ces temps d'introspection durant lesquels je prépare des choses, j'anticipe, je planifie... 

Bref, je pense  que j'ai une période très *down* et j'ai du mal à remonter la pente.... 

Voilà, je ne sais pas si je suis la seule... Je n'ai pas trouvé d'autres topics qui parlent de ça... Donc, je me jette à l'eau ici... Peut etre que ça me fera du bien ;) 

Merci de m'avoir lue... jusqu'au bout :bleh: 

  • J'aime 1
  • Solidaire 13
Link to comment
Share on other sites

Comme je te comprends, bravo pr ton travail introspectif d'avoir listé tout ce qui te gênait.

Dans ta liste il y a des choses liées à cette école en particulier, les horaires les lieux la dirlette bref en première lecture je te dirais de participer au mvt, 

Ça fait un bien fou de reprendre ses repères ailleurs.

7h50 mais ils st dingues?

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a aussi les contraintes liées à la crise sanitaire (être de récré tout le temps, le masque...) qui jouent beaucoup sur le moral aussi. Pour ça, pas de miracle à part attendre...

Moi si je dois faire le mouvement (risque que je "saute" en fin d'année, fermeture de classe) je crois que je ne demanderai que de la maternelle. 1) Pour voir les visage de mes élèves, je n'en peux plus des petits robots tous pareil et 2) pour changer d'air. 

Je suis bien avec mes CE1, j'ai l'expérience, le recul, moins de travail... mais justement la lassitude commence à me gagner. Je pense avoir besoin d'un nouveau challenge.

Peut-être est-ce la même chose pour toi, après 8 ans de CP?

Du coup, changer d'école et de niveau permettrait d'éliminer beaucoup de points de ta liste.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, NancyDrew a dit :

Ça fait un bien fou de reprendre ses repères ailleurs.

Ça dépend, c'est quitte ou double. 

Me concernant je regrette encore mon ancienne école. D'où mon envie de repartir sans doute, cette école a beau être à 5 minutes de chez moi, j'ai du mal à m'y sentir totalement bien.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Bravo pour cette liste (je partage beaucoup de points "généraux"), qui peut te permettre d'identifier les points que tu peux changer pour ton mieux-être. Le conseil de Nancy de participer au mouvement est à considérer. Si tu ne peux/veux pas changer d'école, pourquoi ne pas essayer de changer de niveau ? On sent une grosse lassitude pour le CP, que je comprends tout à fait, ayant un cp-ce1 cette année.

J'ai réussi à changer à chaque fois que je sentais un ras-le-bol dans mon métier, mais là, je suis enfin dans l'école de mon village, ça va être compliqué d'évoluer, il y a tellement d'avantages à rester. Reste à modifier les choses que je peux en classe.

Avec toi, en tout cas :hug:

Je pense que nous sommes nombreux à sentir cette saturation dans le métier, l'attitude de nos édiles nous enfonçant encore plus.

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

J'y ai pensé à me mettre au mouvement, changer d'école etc... Mais j'ai mis mes enfants de mon école pour le côté très pratique. La grande ne voudrait pas changer, elle est dans cette école depuis 2 ans et elle vit sa meilleure vie. Ce n'est pas tout à fait le cas de la petite qui est, en plus, dans la classe avec moi. 

Peut être que cette remise en question vient beaucoup de cela aussi. En effet, comme je la connais par coeur, je vois dès qu'elle s'ennuie, dès que c'est trop difficile, trop facile, que la séance n'est pas assez dynamique. Du coup, je suis dans une quête perpétuelle... Une quête du mieux en tout cas. 

J'ai fait part de mon souhait de me mettre au mouvement à ma directrice et je pense que je vais m'y mettre... Après, je n'ai pas du tout envie de repartir avec des maternelles... Je ne sais pas non plus où je pourrais aller mais bon, je tenterais bien ! On ne sait jamais :) 

Et, il y a aussi, tout au fond de moi, ce souhait de prendre une direction. Mais qui dit prendre une direction dit : finies les activités extra scolaires pour mes filles car, je n'imagine pas la directrice quitter l'école à 17h00 pour emmener ses enfants à la danse.... Ceci dit, je ne sais pas ! Après tout, c'est ma vie perso ! 

En tout cas, je vous remercie infiniment pour votre soutien, cette façon d'avoir votre regard extérieur sur moi. Effectivement, je me questionne beaucoup (tout le temps, souvent...) et cette introspection me fait beaucoup beaucoup de bien ! 

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Stephanie25 a dit :

J'y ai pensé à me mettre au mouvement, changer d'école etc... Mais j'ai mis mes enfants de mon école pour le côté très pratique. La grande ne voudrait pas changer, elle est dans cette école depuis 2 ans et elle vit sa meilleure vie. Ce n'est pas tout à fait le cas de la petite qui est, en plus, dans la classe avec moi. 

Peut être que cette remise en question vient beaucoup de cela aussi. En effet, comme je la connais par coeur, je vois dès qu'elle s'ennuie, dès que c'est trop difficile, trop facile, que la séance n'est pas assez dynamique. Du coup, je suis dans une quête perpétuelle... Une quête du mieux en tout cas. 

J'ai fait part de mon souhait de me mettre au mouvement à ma directrice et je pense que je vais m'y mettre... Après, je n'ai pas du tout envie de repartir avec des maternelles... Je ne sais pas non plus où je pourrais aller mais bon, je tenterais bien ! On ne sait jamais :) 

Et, il y a aussi, tout au fond de moi, ce souhait de prendre une direction. Mais qui dit prendre une direction dit : finies les activités extra scolaires pour mes filles car, je n'imagine pas la directrice quitter l'école à 17h00 pour emmener ses enfants à la danse.... Ceci dit, je ne sais pas ! Après tout, c'est ma vie perso ! 

En tout cas, je vous remercie infiniment pour votre soutien, cette façon d'avoir votre regard extérieur sur moi. Effectivement, je me questionne beaucoup (tout le temps, souvent...) et cette introspection me fait beaucoup beaucoup de bien ! 

Je rejoins les copines sur le mouvement qui pourrait t'apporter u peu de changement ;)

Concernant la direction (je suis directrice), certains soirs, je pars tôt (par exemple je me force le jour où je suis déchargée à essayer de partir maxi 30 min après la fin de journée). Ma clé OTP me suit, je me suis fait un transfert de la messagerie sur ma boite perso (un dossier spécial : donc je peux choisir de ne pas lire et de me laisser ça pour l'école ou de regarder si j'ai du temps et/ou l'envie), régulièrement, j'enregistre le dossier direction sur mon disque dur de manière à pouvoir si besoin travailler de chez moi (ça c'est depuis la COVID). 

Donc, pas de problème à partir à 17 h pour emmener ta petite à son activité ;)

ET pour le coup, c'est un changement qui te ferait voir d'autres adultes (mairie, intervenants, inspection, conseillers, ...).

Par contre, je ne te cache pas que c'est aussi une fonction qui peut être stressante ;)  Mais c'est aussi très intéressant  et ce jour-là même si on court après le temps, si on bosse énormément, ce n'est pas la même fatigue que face aux élèves :)

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Je te remercie pour ton retour d'expérience. Je suis enseignante en école privée sous contrat... Ce ne sont pas le mêmes conditions de travail que dans le public apparemment. 

Nous n'avons pas de relation avec la mairie, les conseillers par exemple... Mais, quand je vois ma directrice qui a du temps pour : préparer sa classe (sur ce temps là), discuter avec les partenaires etc... Je l'envie énormément ... C'est vraiment quelque chose qui m'intéresserait et me ferait sortir de ma classe aussi. 

Il faut que j'y réfléchisse... J'ai refusé une direction il y a 8 ans et je le regrette aujourd'hui :( Mais je vois que je chemine en tout cas! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Stephanie25 a dit :

Mais qui dit prendre une direction dit : finies les activités extra scolaires pour mes filles car, je n'imagine pas la directrice quitter l'école à 17h00 pour emmener ses enfants à la danse.... Ceci dit, je ne sais pas ! Après tout, c'est ma vie perso !

Effectivement, c'est ta vie perso. Rien ne t'empêche de partir à 17h certains jours! Et encore heureux!

Mon directeur actuel vit pour l'école, ne part jamais avant 18h ou 19h... Mais ses enfants sont adultes et surtout c'est SON choix.

Mon ancien directeur avait des enfants encore petits, et il ne restait pas à l'école jusqu'à pas d'heures! Il faisait son taff, mais il avait aussi une vie à côté.

(Et franchement pour les adjoints, c'est beaucoup moins de pression...)

Link to comment
Share on other sites

Stéphanie, ne serait-ce pas la lassitude ? Et effectivement avoir ton enfant te renvoie à l'enseignant idéal que tu voudrais être...Si privé, tes filles pourront continuer là bas?

Ici, grosse lassitude accentuée par le covid aussi...mais première fois en 24 ans que je reste dans l'école plus de 3 ans...J'adore mes collègues mais le coeur n'y est pas... Mon atsem me fait plonger aussi dans son mal-être.

Je m'ennuie.

J'ai vraiment trop travaillé la première période. La deuxième sera économe de mon temps.

Link to comment
Share on other sites

Cette liste est importante, car elle te permet de faire le nécessaire pour te préserver. C'est super que tu sois dans cette dynamique.

J'ai frôlé le burn-out à la première période, jusqu'à pleurer de fatigue à l'école et envisager les urgences psy. J'appréhende la seconde sur laquelle viennent se greffer les apc, un tutorat service civique (mais qui se passe bien, si ce n'est la formation obligatoire) et une constellation français.  J'adore mon école et mes collègues, mais il y a quelque chose de cassé.

Je m'ennuie aussi et c'est mortel pour moi. Jusqu'à présent je ne m'ennuyais pas en classe, c'est ce qui me faisait rester dans le métier. Je cours partout comme dans tout cp/ce1 mais ça me canule... Quelle reconversion au bout de 26 ans ? J'avais envisagé le FLE mais déjà trop "vieille"...

  • Solidaire 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...